« J’ai présenté ma lettre au monde »

17/10/2021 à 05:57 CEST

Un Barcelonais de 28 ans a secoué le monde de la boxe en battant le local Mikey García par décision majoritaire à Fresco (Californie), l’un des meilleurs boxeurs de la planète au cours de la dernière décennie qui a remporté des titres mondiaux dans quatre catégories différentes.

Avec une boxe rapide et intelligente qui portait l’empreinte du coin dans lequel son père Rafa commande, Sandor Martín est passé du moins au plus et a fini par dominer A tous égards l’Américain, qui entre un an et demi qu’il n’avait pas boxé et la vitesse de son rival était toujours dépassée.

Cette fois, les juges ont fait de la boxe géniale et ils ont donné l’étoile du ‘show’ perdant. Et l’Espagnol a aussi montré qu’il est aussi bon avec des gants qu’avec le micro à la main, même si cette fois il n’a pas osé avec l’anglais.

« J’ai toujours confiance en mes chances. Je boxe depuis l’âge de cinq ans et je ne pouvais pas rater ma chance. J’ai présenté ma lettre au monde », s’exclame-t-il sans ambages et avec une fiducie pour arrobas.

« J’ai gagné beaucoup de manches, parce que j’ai continué à travailler et que je n’avais pas confiance en moi. Je savais ce que j’avais. Il avait le coeur, il avait la tête… il avait tout pour passer une super soirée ! Aucun Espagnol n’avait jamais battu un champion du monde à quatre poids différents et je l’ai fait. Maintenant, je veux plus de nuits comme celle-ci », a poursuivi Martín.

Sandor a lancé plus et de meilleurs coups que l’Américain

| TWITTER

Quant au combat, le champion d’Europe en titre des super-légers a révélé que l’un des objectifs « était d’essayer de désespérer Mikey. Il n’est pas naturel à ce poids (il avait l’air lent et un peu plus de kilos) et nous savions que nous pouvions profiter de ma vitesse et de mon intelligence. »

« Je tiens à remercier Fresno pour l’amour qu’il m’a donné ces jours-ci et Mikey pour m’avoir donné cette opportunité. C’est une légende et pour moi, ce fut une fierté d’avoir partagé le ring avec lui. C’est le plus grand moment de ma carrière. J’ai toujours voulu être ici, j’ai dit que j’allais le faire et je l’ai fait », a insisté un Sandor qui disait déjà à SPORT qu’il cherchait des buts supérieurs au titre continental.

Enfin, et bien qu’il ait admis que son intention « est de revenir à 140 livres (le super léger) », il est prêt à offrir une revanche à l’Américain. « Il m’a donné l’opportunité, pourquoi je ne le lui donnerais pas. Je ne pouvais pas manquer cette opportunité. »

Share