J’ai senti que c’était dur d’obtenir la pénalité

James Allison Wolff

La pénalité de Lewis Hamilton pour avoir causé une collision dans le premier tour avec son rival Max Verstappen lors du Grand Prix de Grande-Bretagne de dimanche dernier était sévère, selon le directeur technique de Mercedes, James Allison.

Allison a déclaré lors d’un débriefing après la course que le septuple champion du monde n’avait rien fait de mal.

« En ce qui nous concerne… la manœuvre de Lewis était tout à fait conforme au guide de dépassement de la FIA », a-t-il déclaré.

« Si vous… dépassez à l’intérieur du virage, alors la direction exige que vous soyez sensiblement à côté, il n’est pas nécessaire que vous soyez devant… Lewis était définitivement sensiblement à côté.

« Donc, j’ai senti que c’était dur d’obtenir la pénalité… il s’agit de savoir quelles sont les règles à faire avec les dépassements et je n’ai pas vu que Lewis avait fait quelque chose de mal en ce qui concerne ces règles. »

Allison a souligné que Hamilton, qui a remporté la course malgré une pénalité de 10 secondes, avait effectué deux dépassements ultérieurs au même endroit sans aucun contact.

Verstappen s’est écrasé à grande vitesse après que les deux voitures sont entrées en contact au coin de Copse et a été transporté à l’hôpital pour des contrôles.

Le manque de points du Grand Prix signifiait que l’avance du pilote néerlandais a été réduite de 33 points à huit après 10 manches. Verstappen avait remporté trois points lors d’un nouveau sprint de samedi.

Le patron de l’équipe Red Bull, Christian Horner, a déclaré que Hamilton avait fait « une énorme erreur de jugement » par désespoir.

Le pilote alpin Fernando Alonso, double champion du monde et ancien coéquipier de McLaren à Hamilton, et Charles Leclerc de Ferrari, qui a été dépassé par Hamilton pour la tête, ont tous deux estimé qu’il s’agissait d’un incident de course.

Share