Jasikevicius: “Nous en sommes venus à souffrir”

28/04/2021 à 22h10 CEST

Sport.es

L’entraîneur de Barcelone Sarunas Jasikevicius a reconnu aujourd’hui que son équipe a dû «souffrir»; pPrendre la victoire (70-78) sur le court du Zenit et prendre les commandes des quarts de finale de l’Euroligue (2-1).

«On en est venu à souffrir», a admis le Lituanien en fin de match dans le pavillon de Sibur de Saint-Pétersbourg. Jasikevicius a reconnu que son équipe a dû endurer «un peu de pression»; après avoir perdu le premier match au Palau face au Zenit de Xavi Pascual, mais que cela est surmonté avec la défense et le rebond.

«Dans certains moments, nous avons été bien meilleurs qu’eux, mais nous ne savions pas comment fermer le score & rdquor;, stressé. L’entraîneur des Blaugrana a reconnu que ses joueurs ils ont commis «de nombreuses erreurs». à la fin du troisième quart-temps, c’est pourquoi ils n’ont pas pu terminer le match jusqu’aux deux dernières minutes.

Souffrir et souffrir

«Il n’y a pas de mots magiques. Allez pour eux, leur ai-je dit. Souffrir, souffrir et souffrir & rdquor;, a commenté sa harangue pendant la pause. Cependant, il était convaincu que tout ce qui a été vécu pendant la série “rend l’équipe plus forte”.

Jasikevicius n’a pas voulu penser à la possibilité de mettre la touche finale à la série vendredi sur la même scène “Ce sont de trop gros mots. Les faits se font sur le tribunal & rdquor;, a-t-il condamné.

Le travail n’est pas encore terminé

Pour sa part, Adam Hanga, a reconnu que “tous les jeux de cette série vont être égaux, où nous devons gagner en souffrant, bien que le travail ne soit pas encore terminé », a déclaré l’escorte.

“Nous devons nous préparer car nous ne voulons pas revenir à Barcelone dans cette série, nous voulons gagner le quatrième match ici “

Nous avons augmenté le niveau dans les dernières minutes, contre une équipe très physique, et ils savent que la seule façon de nous arrêter est de commettre des fautes., mais nous avons réussi à résoudre à la fin », a commenté Hanga