in

“Je ne voudrais pas être à la place de Luis Enrique”

06/07/2021

Le à 20:49 CEST

Le cas positif de Sergio Busquets dans la concentration de l’équipe nationale espagnole a mis le reste des participants de l’Eurocup en alerte.

Didier Deschamps, sélectionneur de la France, a commenté l’événement et prévenu que personne n’est à l’abri : « Chaque protocole sanitaire dépend de chaque pays. Aux Pays-Bas il y a eu un positif (Cillessen) et il a été écarté, un Ecossais qui a suivi parce qu’il était un contact. Cela dépend de chaque pays. En tant qu’entraîneur, je ne suis pas à la place idéale. Ce sont des situations compliquées à gérer. On a eu le cas de Mbappé. Il est très difficile de définir le contact, qui a mangé avec lui, qui s’est entraîné avec lui… & rdquor; affirmé.

L’entraîneur français qui a rappelé que personne n’est à l’abri du covid. « Le danger d’être infecté est là et personne n’est en sécurité. Je n’aimerais pas être à la place de Luis Enrique. Espérons qu’aucun autre joueur ne soit affecté. »

À propos de Benzema

Deschamps a déclaré que malgré le bon jeu de Karim, ce qu’il faut, c’est marquer. Comme Griezmann, comme Mbappé, comme tout & rdquor;, a-t-il déclaré.

Le représentant de l’État de l’Oregon détaillé étape par étape comment violer le capitole de l’État 5 jours avant la violation

L’Allemand Thomas Müller satisfait de sa victoire sur la Lettonie, mais sait que le vrai défi l’attend