“Je veux être plus fort et plus rapide au Mans”

12/05/2021

Act. À 11:41 CEST

Valentino Rossi occupe un position inhabituelle au classement de la Coupe du monde (21e) et il n’a réussi à marquer que 4 points lors des quatre premières courses de la saison avec sa nouvelle équipe, Yamaha Petronas SRT. Une situation qui a déclenché les alarmes et a rouvert le débat sur sa continuité en MotoGP à 42 ans. Des voix “ illustres ” comme celles de Sito Pons, Giacomo Agostini ou Kevin Schwantz Ils ont montré leurs doutes à ce sujet, voyant le manque de compétitivité de la star italienne.

Comme si cela ne suffisait pas, les résultats de Valentino dans les grands prix de Qatar (12e), Doha (16e), Portugal (-) et Jerez (17e), contraste avec ceux obtenus par son partenaire Franco Morbidelli, Et si vous aviez la Yamaha M1 ‘pata negra’ de Rossi, il a réalisé 33 points, il est 8e du championnat et dans les deux dernières courses, Portimao et Jerez, il a enchaîné une quatrième place et un podium, après avoir été 3e sur la piste andalouse.

En fait, si l’on compte aussi les pilotes officiels, Valentino est le seul à avoir échoué avec la Yamaha. Fabio Quartararo a remporté deux courses et Maverick Viñales, ongle. Au tableau provisoire, le Français est deuxième à deux points du leaderr ‘Pecco’ Bagnaia (Ducati) et le Catalan, troisième avec 16 points. La catastrophe de Rossi est exacerbée par la performance des autres hommes en «bleu». À Jerez, il a terminé à plus de 22 secondes du vainqueur, l’Australien Jack Miller (Ducati), qui a pris une seconde par tour.

Rossi, malgré tout, n’abandonne pas. Après 417 grands prix , 115 victoires Oui 235 podiums, continuez à chercher des raisons qui vous font décider avant cet été, quand il annoncera sa continuité ou son retrait de la compétition. Sa dernière victoire date d’Assen 2017 et son dernier titre, de 2009. Tous les indicateurs semblent le conduire à ses adieux et plus encore car le pilote de Tavullia a annoncé qu’il disposera de sa propre équipe VR46 dès la saison prochaine. On suppose que l’un de ses pilotes sera son demi-frère Luca Marini, mais il reste à voir qui occupe la deuxième moto et à quel motoriste ils se joignent.

Pendant, Valentino se concentre sur la date de ce week-end, le GP de France, qui démarre vendredi sur le circuit du Mans. Le neuf fois champion du monde est monté 13 fois sur le podium français et a remporté 3 victoires sur cette piste, où il espère trouver de meilleures sensations qu’à Jerez, même si tous les coureurs sont ici soumis au temps changeant et pluvieux de la région. .

«Sans aucun doute ce week-end, je veux être plus fort, récupérer des positions et être plus rapide par rapport à la dernière course à Jerez. L’année dernière, j’étais fort sur le sec au Mans, j’étais rapide et j’avais un bon rythme de course, mais il a commencé à pleuvoir juste avant la course et j’ai chuté dans le premier virage », se souvient-il. Rossi

«Le Mans est une très belle piste, elle a beaucoup de changements de direction à cause des chicanes, j’aime beaucoup. Avec une bonne adhérence et de fortes accélérations, c’est une très belle piste à piloter. Nous avons fait un bon test la semaine dernière à Jerez, où nous avons pu améliorer différents aspects et j’espère que nous le verrons également au Mans, commente il ‘dottore’.

MotoGP sur DAZN disponible en direct et à la demande. Abonnez-vous et commencez votre mois gratuitement

Pour sa part, Morbidelli Il souligne également le bon équilibre trouvé dans le test post-GP d’Espagne: «Le Mans est un circuit que j’aime bien, j’y ai gagné une course de Moto2. Lors du test de lundi à Jerez, nous nous sommes concentrés sur le freinage et c’est un circuit où il faut être très fort sur les freins. De plus, les premiers virages sont assez compliqués et il est important de frapper le premier virage pour faciliter la suite. C’est difficile mais très beau. J’espère que nous pourrons confirmer les retours positifs et les sentiments du dernier test et cela pourra être utile pour le week-end. C’était aussi merveilleux de remonter sur le podium à Jerez, et j’espère que nous pourrons continuer ainsi lors de notre prochaine course ce week-end.