Jeanie Buss blâme l’argent et non sa mauvaise relation pour le divorce de Shaq et Kobe dans les Lakers

Des rivières d’encre ont coulé sur la séparation de Kobe Bryant et Shaquille O’Neal en tant que couple sportif à succès dans les Lakers au début du 21e siècle. L’idée que presque tout le monde a en tête, c’est que, après le triplé de 200, 2001 et 2002, ça a sauté dans les airs à cause de la mauvaise relation qui existait entre les deux joueurs et qu’il n’y avait que le temps et qu’ils se sont séparés. l’autre avant la fin de la course et après la mort de Bryant. Mais au sein de la franchise de Los Angeles, il existe une autre perception. Dans la famille Buss, celle qui opère en tant que propriétaire, ce n’est pas l’idée. Et Jeanie, qui est désormais aux commandes, parle en connaissance de cause : c’est son père qui a dû faire face à ça et celui qui deviendra plus tard son partenaire, Phil Jackson, c’est celui qui avait eu les deux joueurs en charger.

Dans une interview sur All The Smoke, le podcast de Matt Barnes et Stephen Jackson, Jeanie bus raconte comment il a été vécu au sein de la Lakers cette impulsion à trois bandes :

« Il voulait une somme d’argent qui était légale en vertu de l’accord à l’époque, mais ce n’était pas ce que mon père voulait lui payer. Et il est arrivé un moment où la décision a été de transférer Shaq. Beaucoup de gens ont blâmé Kobe Bryant, mais ce n’est pas le cas. C’était une décision purement économique.  »

CONNEXES | Kobe Bryant explique son premier combat avec Shaquille O’Neal

La différence était d’environ 9 millions de dollars. Dans une équipe championne comme celle-ci, non seulement les stars devraient avoir leur part du gâteau, mais il devrait également y avoir des joueurs de soutien bien assortis. Shaquille O’Neal avait déjà trois titres à son actif et en voulait plus, ce qu’il a fini par obtenir à Miami avec Dwyane Wade à ses côtés. En 2003, ayant déjà perdu le titre face aux Spurs face à Gregg Popovich, il affronte Jerry Buss, le propriétaire, lors d’un match amical à Hawaï, le défiant de lui payer ce qu’il voulait après avoir réalisé un dunk puissant. En 2004, après avoir perdu la finale contre les Pistons, le divorce est consommé : le 14 juillet, les Lakers envoient O’Neal au Heat et reçoivent Lamar Odom, Caron Butler, Brian Grant et un choix de première ronde.

Share