Joe Bonamassa sort un nouveau single « Notches » du prochain album studio

Artiste de blues-rock Joe Bonamassa est de retour avec un tout nouveau single de son prochain album très attendu, qui devrait sortir plus tard cette année. « Encoches » illustre le voyage inébranlable Joe a connu tout en prenant la route la moins fréquentée, ce qui l’a finalement conduit à trouver le succès. Un peu plus vieux en années, mais plus sage dans les connaissances acquises, son nouveau son a une saveur brute et vitale, combinée à une compétence résolue qui ne peut être acquise qu’au cours d’années de persévérance et de dévouement inébranlable. Le premier single arrive aujourd’hui comme une dose de génie du rock qui frappe du pied et du poing qui rend hommage à l’histoire résiliente de l’artiste, avec un œil sur l’avenir alors qu’il continue à plier les genres, à briser les murs et à défier les probabilités de la musique industrie.

Joe chante les paroles teintées de blues dans « Encoches » avec une gamme vocale qui s’améliore encore à chaque sortie, plongeant plus profondément dans ses capacités rock alors qu’il chante le refrain retentissant, « J’ai des kilomètres sous mes roues. Des encoches dans ma canne. » Il ne fait aucun prisonnier avec son hymne percutant et ne retient rien, délivrant un nouveau son inexploré qui ne ressemble à rien de ce qu’il a fait auparavant. La vidéo musicale officielle d’excellente qualité cinématographique a été réalisée par Paul van Kan.

Pour l’enregistrement « Encoches », Bonamassa en studio avec des collaborateurs de longue date Kévin Shirley en tant que producteur et directeur/partenaire commercial Roy Weisman en tant que producteur exécutif. Le morceau a été mixé par Bob Clearmountain (BRUCE SPRINGSTEEN, LES PIERRES QUI ROULENT, TOTO, BON JOVI) et a été co-écrit avec Charlie Starr (FUMÉE DE MRE). Enregistré à New York à Studios Germano/L’usine à succès le groupe comprend Steve Mackey (basse), Lacy Doley (piano), Bunna Lawrie (didgeridoo), Bobby Summerfield (percussions), et « Tard dans la nuit avec David Letterman »‘s Anton Figue (batterie et percussions), ainsi que Mahalia Barnes, Juanita Tippins et Prinnie Stevens sur les choeurs. L’illustration fantastique de ce single a été créée par un célèbre graphiste Hugh Symé (SE RUER, AÉROSMITH, SERPENT BLANC).

Les paroles font allusion à Joe‘s titularisé bataille acharnée avec l’industrie de la musique. Avec le recul, il réfléchit : « Il y a vingt ans, j’ai enregistré un disque de reprises qui s’appelait finalement ‘Blues Deluxe’. Il a été enregistré à Bobby Nathanle studio de Manhattan. Cela a capturé une énergie et un but qui m’ont toujours marqué en tant qu’artiste… Le business de la musique est dur, très dur. Surtout à l’époque où les majors tiraient toutes les ficelles et, dans mon cas, tous les coups. »

Maintenant, peut-être plus que jamais, Bonamassa détient le pouvoir de contrôler à la fois son art et son entreprise dans les deux mains. Avec 24 albums n ° 1, des tournées annuelles à guichets fermés dans le monde entier et des croisières annuelles personnalisées, il est un numéro difficile à battre. Joe connaît sa valeur, et bien qu’humble, il n’a pas l’intention de reculer maintenant. « Notches » témoigne de ses références. C’est Joe Bonamassa à son meilleur, prêt à basculer.

« Encoches » est une chanson qui demande à être entendue en direct dans un public, frappant fort dans les haut-parleurs. Heureusement pour les fans, ce mois-ci Joe repart en tournée pour 42 spectacles, commençant sur la côte ouest des États-Unis à la fin de ce mois, puis voyageant dans le reste du pays tout au long de la saison d’automne avant de monter sur scène en mer pour son complet Garder le blues vivant en mer VII croisière, naviguant de Miami, en Floride, à Ocho Rios, en Jamaïque, du 21 au 25 février 2022, via le Norwegian Pearl.

photo par Eleanor Jane

Pour commenter une histoire ou une critique de BLABBERMOUTH.NET, vous devez être connecté à un compte personnel actif sur Facebook. Une fois connecté, vous pourrez commenter. Les commentaires ou les publications des utilisateurs ne reflètent pas le point de vue de BLABBERMOUTH.NET et BLABBERMOUTH.NET n’approuve ni ne garantit l’exactitude des commentaires des utilisateurs. Pour signaler du spam ou tout commentaire abusif, obscène, diffamatoire, raciste, homophobe ou menaçant, ou tout ce qui pourrait enfreindre les lois applicables, utilisez les liens « Signaler à Facebook » et « Marquer comme spam » qui apparaissent à côté des commentaires eux-mêmes. Pour ce faire, cliquez sur la flèche vers le bas dans le coin supérieur droit du commentaire Facebook (la flèche est invisible jusqu’à ce que vous la survoliez) et sélectionnez l’action appropriée. Vous pouvez également envoyer un e-mail à blabbermouthinbox(@)gmail.com avec les détails pertinents. BLABBERMOUTH.NET se réserve le droit de « masquer » les commentaires pouvant être considérés comme offensants, illégaux ou inappropriés et de « bannir » les utilisateurs qui violent les conditions d’utilisation du site. Les commentaires cachés apparaîtront toujours à l’utilisateur et à ses amis Facebook. Si un nouveau commentaire est publié par un utilisateur « banni » ou contient un mot sur liste noire, ce commentaire aura automatiquement une visibilité limitée (les commentaires de l’utilisateur « banni » ne seront visibles que par l’utilisateur et ses amis Facebook).

Share