in

Joe Carter et son autre histoire

Son moment culminant a été vécu deux ans plus tard, lorsque lors du sixième match de la Série mondiale entre les Blue Jays de Toronto et les Philies de Philadelphie, en 1993, il a frappé le coup décisif, un coup de circuit qui a défini le championnat pour la franchise canadienne; C’était comme ça, mais avant, en 1991, Joe Carter était déjà dans le livre des records du Grand Chapiteau.

Depuis les années 80, le cogneur coriace donnait à discuter avec les Indians de Cleveland et en 1989 il trace le chemin de son immortalité lorsqu’il atteint 105 points produits. Un an plus tard, Joe passe à la Ligue nationale avec les Padres de San Diego et produit 115 courses, préparant le terrain pour une étape historique mémorable…

Le 13 septembre 1991, de retour dans la Ligue américaine, portant l’uniforme des Blue Jays de Toronto, Carter a atteint les 100 remorques et est devenu le premier joueur en trois saisons consécutives, avec trois équipes différentes, à disputer 100 courses ou plus.

Sans aucun doute, nous parlons d’une légende, sans autant de battage médiatique mais avec une tâche renommée dans les Ligues majeures.

Violence au Fort Rouge: la police de Delhi cite l’augmentation des ventes de tracteurs pour revendiquer un «complot bien orchestré» par les manifestants

Résumé et objectifs de Séville