Johnny Depp peut poursuivre son procès contre Amber Heard

Johnny Depp peut poursuivre son procès contre Amber Heard. L’acteur peut poursuivre son procès en diffamation contre Amber Heard, après qu’un juge de Virginie a rejeté la demande d’Amber de rejeter le procès de Depp, après avoir perdu son procès contre The Sun au Royaume-Uni en l’appelant un batteur de femme.

Johnny Depp peut poursuivre son procès contre Amber Heard

Les gens rapportent que Johnny a été autorisé à poursuivre son procès en diffamation contre Amber Heard. L’acteur de 58 ans poursuit son ex-femme pour un article du Washington Post de 2018 dans lequel Amber écrit qu’elle a survécu à la violence domestique. Heard ne mentionne pas le nom de Johnny Depp dans son article, mais il l’accuse de violence lors de leur séparation en 2016, ce qu’il a nié.

Dans des documents judiciaires, obtenus par People mardi, un juge de Virginie a accordé à l’acteur le droit de poursuivre son procès, rejetant la demande d’Amber Heard de rejeter l’affaire après que Depp ait perdu son procès contre le tabloïd britannique The Sun.

En novembre 2020, l’acteur de « Pirates des Caraïbes » a perdu son procès contre le tabloïd britannique qui l’a qualifié de « batteur de femme ». Le tribunal a jugé que les allégations étaient substantiellement vraies.

La requête de Heard pour rejeter l’action en justice de Depp, déposée en Virginie en mars 2019, est intervenue alors que l’actrice affirmait que la décision britannique devrait influencer les procédures américaines. Puisque les deux procès se concentrent sur les accusations de l’acteur en tant qu’agresseur.

La juge du comté de Fairfax, Penney Azcarate, a rejeté la demande de l’actrice, affirmant que bien que l’article d’Amber et celui de The Sun puissent être similaires en ce qu’ils concernent des allégations d’abus, les déclarations faites par le tabloïd et Heard’s dans leur éditorial étaient « fondamentalement différentes ».

Azcarate ajoute que Heard n’a pas été désigné comme partie dans le procès de Johnny Depp contre The Sun, car son article a été publié après qu’il ait poursuivi le tabloïd britannique.

Après avoir perdu son procès contre The Sun, Depp a tenté de faire appel, mais deux juges britanniques ont rejeté sa demande de nouveau procès, au motif qu’une deuxième audience ne produirait probablement pas de nouveau résultat.

Plus tôt ce mois-ci, Johnny Depp a obtenu la permission de déterminer si Amber Heard a fait don d’une partie de son contrat de 7 millions de dollars à l’ACLU. Heard avait déjà promis de faire don de son contrat à l’ACLU et à l’hôpital pour enfants de Los Angeles après la finalisation de leur divorce en 2017.

Dans une transcription de l’audience du 22 juillet donnée à People par l’avocat de Heard, Elaine Bredehoft dit que son client il prévoit toujours de donner la moitié de son contrat à l’ACLU et l’autre moitié à l’hôpital pour enfants de LA – et bien qu’il ne soit pas encore déterminé quand ces paiements seront effectués, Heard a déjà effectué « le premier paiement des promesses de dons », puis certains, plus précisément, « plus d’un million » chacun à l’ACLU et à la CHLA.

« Nous montrons aux documents de l’ACLU combien elle a. Elle a toujours dit qu’elle avait bien l’intention de continuer à donner la totalité des 7 millions de dollars, mais qu’elle ne le peut toujours pas. Elle le fera quand elle le pourra. Mais elle a donné une somme importante. aux deux », a ajouté Bredehoft à propos de Heard, en partie.

WTF ? Attendez une minute… Je veux dire, vous ne les avez pas encore donnés ?????? Que? J’imagine le visage du juge britannique en lisant cela.

Dans une interview accordée au Sunday Times au Royaume-Uni la semaine dernière, Johnny Depp a affirmé qu’il y avait eu un boycott contre lui à Hollywood, tout en discutant de son dernier film, Minamata. Le film est sorti au Royaume-Uni la semaine dernière et n’a pas de date de sortie aux États-Unis.

Ainsi, Johnny Depp peut poursuivre son action en justice contre Amber Heard.

Partagez les potins !

Share