in

Jokic envoie Lillard en vacances

Le 13 avril, le genou de Jamal Murray s’est fissuré et la saison des Nuggets a été, en théorie, mortellement blessée. Le coup était très dur : dans les Rocheuses il avait été orchestré un all-in scellé avec l’arrivée d’Aaron Gordon avant la clôture du marché. Une franchise parfois trop conservatrice cette fois mise gros. Et le résultat était fascinant : Depuis l’arrivée de Gordon (25 mars) et jusqu’à la blessure de Murray, les Nuggets semblaient être la meilleure équipe de la NBA, ou du moins une aussi bonne que n’importe quelle autre.. Aussi capable de tout gagner que n’importe qui. Brillant en attaque, parfois imparable, captivant et avec des combinaisons sur la piste qui ont dépassé les cotes d’efficacité.

Mais Murray a été blessé et, qui d’autre qui moins, nous avons tous exclu les Nuggets en tant que prétendant. Nous savions qu’ils ne tomberaient pas, mais nous avons cessé de les imaginer remporter des séries de sept matchs contre les meilleures équipes de la NBA. Pour l’instant, les Denver Nuggets sont toujours là. Il a terminé troisième dans l’Ouest et a tué les Trail Blazers de Portland : 115-126 et 4-2 scellés à domicile après avoir perdu le premier match, sur son terrain. Les Nuggets n’ont pas seulement gagné sans Murray, ils ont aussi gagné sans Will Barton et sans PJ Dozier. C’est-à-dire: sans leur deuxième grande star, sans deux partants, et sans trois top guards dans la rotation. Le mérite est énorme. Le prix, le deuxième tour pour la troisième année consécutive. Le message, qui ne suffit pas : “Nous ne sommes pas satisfaits”, a déclaré Michael Malone après avoir évité le très dangereux septième match.

L’exercice de résilience des Nuggets a été formidable. Depuis 2-2 ils ont vaincu le match des deux prolongations et les douze triplés de Damian Lillard et Ils ont pu fermer la série hors de leur piste et avec un retour, sans lâcher prise à la sécurité de la maison qui garantissait la septième. Les Blazers gagnaient 91-77 après le milieu du troisième quart. Et ils étaient 97-84 avant un 4-18 à cheval avec le dernier quart-temps (101-102). Avec six minutes de la fin, le match était de 108-108 mais il n’y avait même pas Dame Time. Les Nuggets ont lié onze points (108-119) et il n’y a plus eu de cas. Lillard a frappé un vilain coup et le triple de dernière minute de Gordon s’est terminé (115-124) avec un soupçon de suspense. Game over, série terminée.

Jokic, qui attend l’annonce de son MVP, pouril avait 36 ​​points, 8 rebonds et 6 passes décisives. Dans la série, il a une moyenne de 33 + 10,5 + 4,5 avec 53% aux tirs, 43% aux triples et 92% aux lancers francs. Les Blazers n’avaient que Jusuf Nurkic pour faire quelque chose de similaire pour défendre le Serbe, et le Bosniaque l’a remarqué: dans trois des cinq matchs précédents, il avait fini éliminé par des fautes, dans celui-ci il s’est reposé sans aucun mais en a commis quatre en dix minutes du troisième set, juste au moment où la réaction des visiteurs s’est réchauffée. Ce n’était pas un hasard.

En plus du joueur de franchise, ont joué une formidable série Michael Porter Jr (de plus en plus star : 26 + 5 + 4 dans ce jeu), Monte Morris (22 + 4 + 9) et un Austin Rivers chômage des poissons le 20 avril. Il a commencé la saison avec les Knicks et a été coupé par le Thunder. Facu Campazzo a réalisé sa première série éliminatoire : partant dans une zone arrière décimée, bouchant des trous où il le pouvait et avec plus de 9 points et 5 passes décisives par match. Bien. Les Nuggets ont maintenant une énorme série devant eux contre les Phoenix Suns. Ils ne sont pas favoris, mais personne ne devrait parier contre eux. Pas beaucoup d’argent.

Jour de la marmotte dans l’Oregon

L’amertume demeure pour les Blazers. Beaucoup d’amertume. Stagnation, fatigue. Dans le sport, ne pas avancer porte plus que reculer. Du moins sur le long terme. Ils sont cinq des sept dernières années à perdre au premier tour, cela semble donc la place la plus sûre de cette équipe. Depuis la finale de 2000 dans l’Ouest, lorsque les Lakers ont failli être battus lors du septième match à Staples, les Trail Blazers ont disputé treize séries éliminatoires et en ont perdu huit la première fois. Damian Lillard est à bord depuis 2012. Il est l’une des grandes superstars de la NBA et un joueur de la vieille école, engagé au maximum avec son équipe et sans vouloir jouer ailleurs. Mais pour combien de temps ? Avant cette saison, il a reconnu qu’il avait demandé à ses managers qui l’ont fait, de rechercher le saut de qualité qui ne vient jamais. Mais cela ne l’a pas été non plus maintenant.

La défense est encore une catastrophe, tristement célèbre si l’on veut rivaliser pour le maximum. Et l’attaque, brillante au premier abord, finit par trop s’appuyer sur son roi soleil, Lillard., et un McCollum en dessous de son meilleur cette fois. La deuxième meilleure attaque, après l’impossible des Nets, si l’on ajoute la saison régulière et les playoffs, elle s’est tarie à un moment donné au troisième quart de ce qui a fini par être le dernier match de la saison pour un Blazers qui n’arrive jamais. Ni contre les Nuggets sans Murray, Barton et Dozier. Face à une occasion idéale de montrer qu’ils pourraient être autre chose cette fois. Soit.

Le match de Lillard à 55 points et 12 triplés pour rien, le précédent, était une parfaite métaphore de ces dernières années en Oregon. En sixième, le meneur a terminé avec 28 points et 13 passes décisives. A battu le record de triples en séries éliminatoires (35) et est devenu le seul avec 200 points et 60 passes décisives en moins de sept matchs (Ils l’avaient fait en séries éliminatoires, rien de moins, Jerry West, Oscar Robertson et LeBron James). Pas du tout : il n’y a pas moyen et le risque est maintenant que Lilllard en dise assez, choisisse le changement ou du moins commence à l’envisager. Il semble impossible que Terry Stotts, entraîneur également depuis 2012, continue, et il y aura de nombreux débats et de nombreuses rumeurs à partir d’aujourd’hui.: McCollum sera à nouveau interrogé en écuyer, les secondaires prendront une nouvelle fois un suspense retentissant. Mais c’est une autre affaire : l’équipe qui est au deuxième tour est les Denver Nuggets, peu importe la difficulté de l’obstacle. Tout le contraire de ces Blazers qui sont déjà en vacances.

21 nouvelles technologies pour commencer la matinée informés des dernières nouvelles | La technologie

Kylie Jenner a confirmé l’arrivée de Kylie Baby avec une jolie photo de Stormi