Jonathan « Bomba » González / Sa persévérance et son dévouement l’ont amené à remporter le Championnat du monde des poids mouches, Junior

(Photo : Facebook Jonathan Gonzalez)

Porto Rico souffre depuis longtemps d’une sécheresse de championnat et il semble que cela soit sur le point de se terminer. Nous avons actuellement trois champions du monde, l’énorme Cindy N Amanda Serrano, Wilfredo « Bimbito » Melendez et le nouvellement couronné Jonathan « Bomba » Gonzalez. L’histoire de ce dernier est celle de la persévérance et de la façon dont vous apprenez lorsque vous acceptez et corrigez les erreurs qui ont été commises.

Depuis l’âge de quatre ans, Gonzalez a appris son amour pour la boxe de son père, en tant qu’amateur, il a remporté plusieurs tournois importants tels que l’Isaac Barrientos (tournoi de Porto Rico), le Championnat du monde de la jeunesse et a remporté une médaille d’or à l’Amérique centrale et Jeux des Caraïbes en 2010. Sa mère est décédée alors qu’il était très jeune et il lui a dédié chacune de ses réalisations. En tant que professionnel, il a joué au poids minimum, il a échoué dans sa première opportunité de départ lorsqu’il a été battu par le Japonais Kosei Tanaka, mais cela ne l’a pas découragé. Il a connu des déboires qui l’ont parfois poussé à opter pour la retraite.

Sa vie personnelle n’était pas facile, il a une fille à charge et a travaillé dans un casino de 8 heures du soir à 4 heures du matin. Quand il rentrait du travail, il allait courir et se reposer quelque chose le matin pour aller au gymnase l’après-midi et ensuite aller travailler. Il aurait pu arrêter la boxe parce qu’il gagnait toujours beaucoup d’argent, mais il a continué. Il a embauché l’entraîneur et père de l’ancien champion Jose Pedraza (Luis Espada), ce qui était la bonne décision car il dit maintenant qu’il mange, se repose et s’entraîne mieux. Il a décidé de quitter son travail pour se consacrer à la réalisation de son rêve d’être champion du monde, ce qu’il a réalisé, en battant Elwin « La Pulga » Soto par décision avec une bonne boxe, qui à son tour a arraché la ceinture à un autre Portoricain (Angel Acosta).

La grande majorité (moi y compris) croyait que « Bomba » Gonzalez ne sortirait pas vainqueur et il nous a donné un bon masque, nous enseignant qu’avec de la persévérance et de la foi en Dieu et en soi, tout est possible. Félicitations champion et profitez de votre triomphe bien mérité, félicitations.

Share