Jordan Belfort, le « Loup de Wall Street », épouse Cristina Invernizzi

Jordan Belfort n’est plus un loup solitaire.

Le soi-disant « Loup de Wall Street » a épousé sa petite amie de deux ans, Cristina Invernizzi, a appris en exclusivité Page Six.

Des sources nous ont dit que le couple s’était discrètement marié en février à Las Vegas lors d’une petite cérémonie devant des amis et la famille.

Le couple, qui s’est rencontré en 2019, a déménagé de Los Angeles à Miami, a-t-on appris – où ils ont été vus lors d’un événement caritatif Les Couleurs au Rouge à Wynwood cette semaine.

Une source a déclaré: « Jordan a surpris le public en présentant sa nouvelle épouse Cristina. » Invernizzi est un mannequin et actrice argentine, entend-on.

Un autre initié a déclaré: « Ils viennent de déménager à Miami. »

Page Six a rapporté il y a quelques semaines que Belfort, 59 ans, avait été aperçu à l’avant-poste de Miami du restaurant gastronomique Carbone, se liant à Drake – où le duo s’appelait les «loups-garous de Miami».

Jordan Belfort et Cristina InvernizziJordan Belfort et Cristina InvernizziInstagram

Belfort a inspiré le personnage de Leo DiCaprio dans le blockbuster de Martin Scorsese, « Le loup de Wall Street », basé sur son livre. Il a été tristement condamné à quatre ans de prison pour avoir dirigé sa maison de courtage de Stratton Oakmont en tant que «chaufferie» de penny stock.

Mais selon les archives judiciaires, le gouvernement vient de clore une autre affaire portant sur les bénéfices que Belfort a réalisés à partir de deux livres et du film Scorsese, et sur toute restitution versée à ses investisseurs.

Jordan Belfort et le mannequin Cristina InvernizziJordan Belfort et le mannequin Cristina InvernizziInstagram

Un représentant de Belfort a déclaré: « L’affaire a été classée, justifiant M. Belfort. »

Apparemment, Belfort est de retour dans les affaires, bien que dans un secteur plus sexy que la finance – l’alcool et l’herbe.

Lors du même événement caritatif à Miami, notre source a déclaré: « Il a également annoncé qu’il avait une entreprise de mezcal appelée Santo Infierno. » Et, « il a utilisé ses techniques de persuasion bien connues pour amener les participants à enchérir sur l’art lors d’une vente aux enchères silencieuse » et « a signé une bouteille de son mezcal qui s’est vendue 4 000 $ ».

On nous dit que Belfort fait également partie d’une société de cannabis, appelée Anxiety Hackers.

La langue d’argent de Belfort, dans ce cas, a fait du bien : le gala Les Couleurs a rapporté 25 % de plus qu’il y a un an, selon sa PDG Aura Copeland.

Belfort a déjà été marié deux fois.

Share