Joshua Franco, face au vainqueur de la Chocolatito-Estrada

La WBA a ordonné à son champion « régulier », titre secondaire, de super poids mouche d’affronter son « super champion », qui doit être considéré comme le seul à avoir le privilège d’être le meilleur boxeur du monde pour l’Association.

C’est-à-dire Josué Franco (18-1-2, 8 KO) doit affronter celui qui gagne dans la troisième manche entre Román « Chocolatito » González (50-3, 41 KO) et Juan Francisco « Gallo » Estrada (42-3, 28 KO). Franco a battu Andrew Moloney samedi dernier dans le dernier chapitre d’une autre trilogie, et la WBA, dans sa énième promesse de réduire son nombre de ceintures mondiales, a déjà garanti à l’Américain qu’il sera le prochain à être éligible au titre de champion du monde, mais maintenant pour de vrai.

Espérons que les propos de cette instance, dépourvus de tout sérieux ces derniers temps, ne tombent pas dans l’oreille d’un sourd, comme c’est souvent le cas.

González et Estrada doivent se rencontrer le 16 octobre, et le Nicaraguayen tentera de venger la polémique, en raison des scores, défaite en mars dernier aux mains du Mexicain Gallo. Ce ne sera donc qu’en 2022 que Joshua Franco aura la chance d’être, désormais, le meilleur de la division pour la WBA.

Share