Juancho Hernangómez, pour ne pas jouer aux Jeux, pour aller aux Grizzlies

Loups des bois du Minnesota en quelques transferts il a changé Ricky Rubio à Patrick Beverley. Ils pensent que l’ex-base capricieuse des Clippers pourra aider à développer ses jeunes talents que celui d’El Masnou. À la suite de ces deux transferts, les deux Espagnols qui ont souffert l’an dernier dans une franchise à la dérive depuis deux décennies, Rubio et Juancho Hernangomez, ils ne joueront pas l’année prochaine à Minneapolis.

Le plus récent a été le transfert de Juancho à Grizzly de Memphis. Il a été emballé avec ponceau Jarrett en échange de Patrick Beverly. Ainsi, après être passé par les Denver Nuggets et son an et demi chez les Wolves, l’Espagnol accède à sa troisième équipe NBA, où il espère enfin retrouver la continuité qu’il mérite pour sa performance montrée à chaque fois qu’on lui a accordé des minutes.

Rappelons que Juancho a signé l’an dernier avec les Wolves et a encore un contrat garanti de 2 ans devant lui (6,9 millions pour 2021/22 et 7,4 pour 2022/23). L’année dernière, lors de sa seule saison complète avec les Wolves, Juancho était dans et hors de l’équipe sans rime ni raison. Il a terminé la saison avec une moyenne de 7,2 points et 3,9 rebonds en 17 minutes lors des 52 matchs qu’il a disputés.

Ainsi, il y aura deux Espagnols dans les Memphis Grizzlies la saison prochaine : Juancho et Santi Aldama.

A manqué de jeux

C’est un bon moment pour se rappeler qu’il y a quelques semaines à peine, les Timberwolves du Minnesota ont quitté Juancho Hernangómez sans les Jeux olympiques. L’international a souffert d’un problème à l’épaule lors d’un duel préparatoire, mais s’est rétabli à temps pour rejoindre la dynamique de l’équipe de Sergio Scariolo. Il a obtenu l’accord des médecins de la Fédération espagnole de basket-ball, mais les Wolves ont refusé de le laisser jouer. Des semaines plus tard, nous avons découvert pourquoi : ils s’en fichaient en tant que joueur, mais en tant que monnaie d’échange. Ils ne pouvaient pas y jouer…

Share