Juanfe Gómez : « Henchiri a eu tort de me choisir »

Juanfe Gómez (10-0, 2 KO) a été confirmé en avril dernier. L’invaincu a eu son premier procès par le feu au Nacional del superpluma. Il a gagné le combat en donnant une exposition et a soumis sa candidature à tout. Malgré l’euphorie, lui et son équipe avaient des projets, mais tout a basculé à l’appel du champion de l’Union européenne, Nicola Henchiri (10-4-2, 0 KO). « La nuit où j’ai battu Valtierra était parfaite. Si je l’avais rêvé, cela ne se serait pas si bien passé. L’idée était de défendre le championnat d’Espagne, il y avait déjà des dates et des rivaux… mais l’Union européenne est sortie. L’Italien a reçu un volontaire lorsque le candidat officiel a rejeté le combat et il m’a choisi. Je me souviens du jour où ils m’ont annoncé la nouvelle. Je ne le croyais pas. « Déjà pour ce titre ? » Malgré la surprise, c’était une grande motivation« , reconnaît l’Espagnol dans le podcast ‘Boxeo a la Carrera’.

Le ‘Magicien’, comme on le surnomme, est persuadé que ce vendredi (20h30, Proximia TV) se terminera le bras levé. « Je pense que tu m’as sous-estimé. Dernier dans les charts. J’imagine qu’il a regardé ce classement et a dit, eh bien le dernier. Je pense qu’il a eu tort de me choisir… mieux pour moi (rires)« Il ajoute. Sa confiance est maximale, et bien qu’il doive se battre à l’étranger, il a un résultat clair: » Je ne suis pas inquiet de combattre à la maison. Le combat n’atteindra pas les points, je ne donnerai pas de marge. S’il arrive à douze rounds, c’est parce que je l’ai tabassé. Je ne laisserai aucun doute à aucun juge« , prévoit-il. Gómez a une grande qualité technique et un grand rythme, il prévient également qu’il n’a pas été vu à son maximum.  » Quand j’ai terminé le Championnat d’Espagne, j’ai pensé que j’aurais pu obtenir plus. Les douze tours ne m’inquiètent pas. J’ai fait un excellent sparring avec Kiko Martínez. Plus fort qu’il ne va pas me frapper (rires). Il m’arrive toujours la même chose, le sparring des préparatifs est plus dur que le combat », conclut-il.

Share