Justin Bieber, la star d’hier et d’aujourd’hui

Justin Bieber présente “Justice” sa nouvelle production 2:03

(CNN espagnol) – Je quitte rarement Hollywood pour une interview, mais il y a onze ans, quand on m’a offert l’opportunité de discuter avec Justin Bieber, alors âgé de 16 ans et en pleine ascension vers la célébrité, j’ai dû me rendre à Las Vegas.

A mon arrivée, j’ai remarqué que j’étais le seul homme du groupe de journalistes à pouvoir lui parler. De plus, être le dernier intervieweur du groupe a rendu Bieber déjà fatigué et peut-être moins intéressé à répondre à mes questions, qui provenaient principalement de ses partisans d’Amérique latine. Je me souviens même que son manager Scooter Braun, qui l’a accompagné jusqu’à ce jour, lui a demandé de se lever et de me saluer formellement.

Tout au long de la carrière de Bieber, j’ai été l’un de ses partisans et même l’un de ses défenseurs lorsque, dans notre programme Showbiz, nous avons discuté d’un nouvel incident le concernant (vous vous souvenez de celui chez le voisin auquel il aurait jeté des œufs?). Nous savons, pour d’innombrables cas, que gérer la question de la renommée n’est pas facile, et encore moins lorsqu’elle se situe au milieu de l’enfance. Mais cette image d’un enfant méchant ou d’un garçon rebelle a été laissée pour compte. La quarantaine et sa vie conjugale, selon le magazine Billboard, ont permis à cet artiste canadien de 27 ans d’avoir déjà fait la paix avec son passé.

Lors de la conférence que nous avons eue à Las Vegas, Bieber m’a dit précisément que son désir était que le public grandisse avec lui et avec sa musique. Aujourd’hui, il est tout à fait un compositeur qui semble être très lié à son côté émotionnel et spirituel et pour cette raison, à partir de chansons pop entraînantes, il a continué à interpréter des thèmes avec beaucoup de sentiment et même de confession, dans un genre qui correspond précisément à cela, le Rhythm & Blues.

Ceci est vérifié par plusieurs des chansons qu’il publiait avant le lancement de son sixième album studio, «Justice», ce vendredi.