Kamala Harris et Kate Middleton Photos soignées dans la campagne contre la violence domestique

Des affiches ont été collées sur des bâtiments et des arrêts de bus en Europe, montrant des images de femmes très célèbres qui semblent brutalisées… dans le but d’attraper les gens par le col afin qu’ils comprennent mieux la violence domestique.

Artiste Alexandre Palombo a falsifié des images du vice-président Kamala Harris, avec la Britannique Dutchess Kate Middleton, Reine Letizia d’Espagne, homme politique français Christine Lagarde et d’autres… les faisant apparaître comme des victimes de DV dans sa série, « Elle l’a dénoncé, mais elle a quand même été tuée. »

La légende sous les visages meurtris dit : « Elle l’a dénoncé — Mais personne ne l’a crue – Mais elle a été laissée seule — Mais elle n’a pas été protégée – Mais il n’a pas été arrêté – Mais elle a quand même été tuée. »

Les affiches ont été vues à Milan et en Espagne, et probablement au-delà.

L’artiste dit que son objectif final est « d’attirer l’attention sur les mauvaises réponses de la politique concernant le problème de la violence sexiste et de souligner l’inefficacité du système de soutien et de protection des victimes ».

Il poursuit… « Pourquoi une femme devrait-elle signaler les violences si après le signalement elle n’est pas protégée par les institutions et finit quand même par être tuée ? Comment une femme victime d’abus et de violence peut-elle encore avoir confiance dans les institutions ? »

Share