KartCMP1: Crunch des données de qualification de Portimao

data crunch qualifiant portimao

Valtteri Bottas a assuré la pole position du Grand Prix du Portugal samedi, grâce à sa position de pilote le plus rapide dans les conditions extrêmement difficiles qui prévalaient en Q3.

Examinons les chiffres d’une session difficile à l’Autodromo do Algarve et découvrons ce qui s’est vraiment passé samedi lors des qualifications de Portimao.

Progrès du développement: batailles d’année en année (2021 contre 2020)

+1,015 | Alfa Romeo Ferrari +1,105 | Alpine +1,298 | McLaren Mercedes +1,321 | Williams Mercedes +1,502 | Mercedes +1,679 | Ferrari +1.771 | Red Bull Honda +1.841 | Aston Martin Mercedes +1.841 | AlphaTauri Honda +2,088 | Haas Ferrari

Les changements de plancher des voitures introduits par la FIA cette année se révèlent toujours efficaces en termes de réduction du temps au tour. Cela a également fait des ravages avec les pilotes, car il semble que tous les pilotes aient encore du mal avec les caractéristiques de l’arrière de leurs voitures.

McLaren et Williams ont été les premières équipes à plonger sous leur temps de qualification par rapport à 2020 à Imola, mais les résultats sont très différents cette fois-ci. Lors de la séance de qualification du GP du Portugal, un delta moyen par rapport aux temps au tour de l’année dernière était d’environ 1,5 seconde.

Ferrari a fait un faux pas car la voiture n’avait tout simplement pas le punch des deux courses précédentes. Un bon indicateur de la lutte est une comparaison directe entre Alfa Romeo et Ferrari, car Ferrari a été considérablement améliorée par Alfa Romeo.

Cela étant dit, leur véritable combat cette année est directement avec McLaren et semble être en bonne position pour se jeter sur McLaren surtout avec un rare gros “uh oh” de Daniel Ricciardo avec une sortie Q1 inattendue.

Comme Ferrari n’a pas donné de punch en qualifications, McLaren n’a pas non plus participé à la séance attendue avec Lando Norris derrière Carlos Sainz et part juste devant sur la même ligne que Leclerc. Leclerc est bien connu pour ses départs agressifs et aura les mains pleines avec Leclerc.

Mercedes a réalisé une année après année une progression admirable avec sa meilleure séance de qualification cette année, se classant cinquième au Portugal.

Le test de pré-saison où Red Bull et AlphaTauri semblaient suprêmes semble être un souvenir lointain alors que les deux plongeaient dans les performances. Sans doute légèrement déformé car Verstappen avait plus de rythme, mais juste légèrement à la fin pour la paire Honda.

Les résultats des progrès d’Alpine et d’Aston Martin sont parallèles dans la mesure où les deux sont extrêmes. Alpine a connu son pire début de saison depuis 2017 et semble-t-il sorti de nulle part comme il l’avait fait en 2020.

Aston Martin, en revanche, a terminé cinquième en rose l’an dernier, et bien que Vettel ait réalisé sa bonne séance cette année, les chiffres sont défavorables à leur situation actuelle, la voiture ne s’améliore pas.

Bataille de coéquipier

-1,358 | Norris DEF. Ricciardo -1.176 | Russell DEF. Latifi -0,943 | Vettel DEF. Balade -0.870 | Ocon DEF. Alonso -0,532 | Giovanazzi DEF. Raikkonen -0,460 | Schumacher DEF. Mazepin -0,411 | Gasly DEF. Tsunoda -0,380 | Hamilton DEF. Bottas -0.195 | Verstappen DEF. Perez -0,044 | Leclerc DEF. Sainz

Erreurs, vent, sur-conduite

Nous commençons là où le plus de crédit est dû, Valtteri Bottas. La statistique la plus polarisante des qualifications est qu’aucun pilote n’est allé plus vite au troisième trimestre, à l’exception de Bottas, et c’est toute l’histoire. Chaque pilote a foiré ou a lutté avec le vent et Bottas ne l’a pas fait.

Lewis Hamilton a réalisé le tour le plus rapide de tous les pilotes au cours de la Q2 à -0,380 pour l’éventuelle pole position de Bottas. Il ne s’est pas connecté en Q3 au lieu de cela, semblant couper du bois du siège de sa Mercedes, exigeant agressivement la coopération de sa voiture et ne l’obtenant clairement pas.

Hamilton, qui semblait certain d’obtenir sa 100e pole au Portugal, a plutôt laissé Bottas lui en voler une avec une erreur alarmante de +0,380 en Q3.

Max Verstappen a délivré un 1: 18.209 en Q3, bien assez rapide pour la pole position, puis il a été supprimé en raison d’une pénalité pour infraction à la piste. Verstappen a commis au moins une erreur stupide à chaque séance de qualification cette année.

À Bahreïn, il a remporté la pole, mais en Q1 a couru large dans le virage 2, faisant rebondir violemment sa voiture sur les trottoirs. À Imola, il était dans l’herbe à la sortie du virage 3, ce qui lui a coûté la pole position en Q3.

Aujourd’hui, un claquement de l’arrière dans le virage 4 a entraîné une course large entraînant la suppression d’un tour capable de pôle. Il faudra la perfection de conduite 10/10 d’Imola pour se catapulter dans la position de vainqueur de la course avec la beauté de la Mercedes ce week-end et, plus précisément, la qualité de Mercedes le dimanche.

Autres notables

Une séance solide pour Sainz hors des qualifications de Leclerc malgré le fait que Leclerc ait plus de rythme au général. Esteban Ocon a écrasé Fernando Alonso. Meilleure session en 2021 pour Vettel, et un désastre pour Lance Stroll. Samedi, George Russell manquait à peine la Q3 dans sa Williams, avec des points complets.

Ordre de qualification – Bataille du rythme des équipes

+0.000 | Mercedes +0,513 | McLaren +0,618 | Alpine +0,682 | Red Bull Honda +0.801 | Ferrari +1,002 | Aston Martin Mercedes +1,084 | AlphaTauri Honda +1.141 | Williams Racing +1,248 | Alfa Romeo +2,484 | Haas F1

L’ordre de qualification semble bizarre avec McLaren et Alpine présentées comme deuxième et troisième voitures les plus rapides aujourd’hui. Cela met vraiment en perspective le chaos qui a été le troisième trimestre. Lando Norris était de +0,635 du T3 au T2 et Ocon de +0,456 par la même mesure. Leclerc était de +0,537 et Vettel était le plus gros perdant du rythme perdu de Q2 à Q3 à +0,689.

L’année dernière, seules 4 voitures ont terminé dans le premier tour, les doigts croisés pour une course plus rapprochée à Portimao demain.

Bottas Quali Graphic