Kimi Raikkonen « surpris » par le rythme d’Alfa Romeo au Qatar mais avait besoin de plus

Si le niveau de compétitivité d’Alfa Romeo au Qatar a été une agréable surprise pour Kimi Raikkonen, ce n’était pas tout à fait suffisant pour marquer des points.

Après avoir passé très peu de temps à développer leur challenger 2021 afin de se concentrer pleinement sur 2022, Alfa Romeo s’est retrouvé détaché de la bataille du milieu de terrain pendant une grande partie de cette saison.

Initialement, le Grand Prix du Qatar semblait que cette tendance se poursuivrait, avec Raikkonen et son coéquipier Antonio Giovinazzi éliminés en Q1.

Mais le jour de la course, Raikkonen s’est en fait retrouvé avec le rythme pour le mélanger avec le milieu de terrain, franchissant la ligne P14 dans une course où sa superbe passe sur Nicholas Latifi de Williams au virage 1 a été le point culminant.

La découverte soudaine du rythme a été une surprise pour Raikkonen, mais il aurait aimé un peu plus.

« C’était bien de courir avec certaines personnes, mais c’était à peu près la même chose que [qualifying]: manque un peu de vitesse partout », a-t-il déclaré.

« La voiture allait de mieux en mieux au fur et à mesure que nous avancions dans la course, nous avons gagné quelques positions, au final j’ai rattrapé mon retard, mais je manquais un peu de vitesse, donc c’est un peu dommage.

« J’ai été surpris. J’ai réussi à dépasser pas mal de voitures dans le virage 1 et j’avais pensé que ce serait un peu plus délicat.

Giovinazzi s’était fixé comme objectif de devancer Williams et Haas à la fin du Grand Prix du Qatar, ce que lui et Raikkonen ont réussi.

En franchissant la ligne P15, Giovinazzi a admis que rien de plus aurait été « impossible ».

«Je pense que nous avons déjà vu vendredi et [Saturday] que notre objectif sans problème à l’avant était d’être devant Williams et Haas », a expliqué Giovinazzi.

« Au final, nous l’avons fait, nous avons fait un excellent premier tour et au final, le rythme était exactement celui-là.

«Nous avons opté pour un deux arrêts, je pense que finalement ça allait. Après le deuxième arrêt, j’étais coincé derrière une Williams, nous avons perdu un peu de temps là-bas mais plus que ce que nous avons fait était impossible.

Le patron de l’équipe Alfa Romeo, Fred Vasseur, a convenu que les 14e et 15e places étaient le meilleur résultat possible, déclarant que son équipe avait bien fait pour faire face aux dégâts tout au long du week-end de course, tout en offrant une « bonne récupération » dimanche au Qatar.

« Nous avons connu un meilleur dimanche après un week-end difficile, sur une piste qui a été assez difficile pour nos voitures », a déclaré Vasseur.

« Notre rythme lors des essais, des qualifications et de la course a été affecté par certains dommages que nous avons subis au cours des séances, donc organiser une bonne récupération, laissant derrière la Haas et la Williams, était un point positif.

« Les deux pilotes ont très bien fait au départ, ont réalisé de bons dépassements et à la fin, nous avons pu nous rapprocher à moins de trois secondes de [Daniel] Ricciardo et [Yuki] Tsunoda. P14 et P15 étaient le maximum que nous pouvions atteindre et nous l’avons fait.

A deux manches de la fin de la saison 2021, Alfa Romeo se retrouve 9e au championnat des constructeurs, à 12 points de Williams.

Share