Kron gagne après la disqualification de Rui Costa et Carapaz continue de mener

11/06/2021 à 18:07 CEST

.

danois Andreas Kron (Lotto) a remporté la sixième étape du Tour de Suisse après la disqualification du Portugais Rui Costa (Emirates), qui a franchi la ligne d’arrivée en premier mais a effectué dans les derniers mètres une manœuvre considérée comme illégale par les juges.

La sixième étape s’est déroulée entre Fiesch et Disentis-Sedrun, sur un parcours de 162 kilomètres avec trois cols de première classe et une nouvelle arrivée en altitude avec 9 kilomètres de dénivelé positif.

La journée a commencé avec l’incidence de l’abandon des Néerlandais Mathieu Van der Poel (Alpecin-Fenix), vainqueur de deux étapes, en raison d’un petit rhume, et de quatre coureurs BikeExchange, dont l’Australien Lucas Hamilton, qui a terminé sixième au classement général.

Dans les premiers kilomètres il y a eu un rythme élevé et une première pause qui a duré peu, avec les Français Julien Alaphilippe (Deceuninck), l’Espagnol Marc Soler (Movistar) et les Italiens Mattia Cattaneo (Deceuninck) et Antonio Nibali (Trek-Segafredo).

Le groupe de poursuivants a réussi à rattraper les évadés et ensemble ils ont roulé avec des tentatives d’évasion intermittentes jusqu’à ce que, avec 42 kilomètres à parcourir, David de la Cruz (Emirates) a changé d’allure et a réussi à partir seul.

De la Croix a maintenu la confiance jusqu’à ce que ses forces commencent à lui faire défaut et le groupe de poursuite composé des Portugais Rui Costa (Emirats), les Danois Andreas Kron (Loto) et l’Autrichien Hermann Pernsteiner (Bahreïn), qui s’est battue pour la victoire à Dissentis-Sedrun, la ligne d’arrivée située à 1 413 mètres d’altitude.

Pour le triomphe qu’ils ont combattu Rui Costa Oui Couronne, une fois Pernsteiner il a été exclu de ralentir. Le Portugais est entré en premier, mais une manœuvre illégale l’a empêché de remporter l’étape après une longue délibération des juges, qui ont mis plus de vingt minutes pour analyser les images.

Le peloton principal avec le chef, l’Equatorien Richard Carapaz (Ineos), a franchi la ligne d’arrivée à 2h49, sans que le classement général ne subisse de changements.

Le général continue de diriger Carapaz, avec 26 secondes d’avance sur le danois Jakob Fuglsang (Astana Premier Tech) et 33 sur Julien Alaphilippe, respectivement deuxième et troisième. Le quatrième est l’allemand Maximilien Schachmann (Bora) à 38 et cinquième Rigoberto Uran (EF Education-NIPPO) à 1:11.

La septième étape, entre Disentis-Sedrun et Andermatt et avec 23 kilomètres, sera le deuxième contre-la-montre du Tour de Suisse. Il est un peu plus long que le premier du jour de l’ouverture, qui était de 11 kilomètres, et a l’ascension de l’Oberalpass, un port de première classe.

Share