Kult | Alyona Alyona: se moque des stéréotypes – El Sol de México

Alyona Savranenko, mieux connue sous son nom de scène d’Alyona Alyona est l’un des esprits qui secouent la musique de 2021, non seulement parce que sa musique sonne extrêmement fraîche et puissante, mais parce qu’elle a un caractère et une personnalité qui l’ont aidée à se démarquer. dans votre environnement.

Originaire d’une petite ville appelée Kapitanivka, la femme est diplômée de l’Université pédagogique et a travaillé comme enseignante à la maternelle avant de commencer à composer ses premières comptines et à construire les rythmes avec lesquels elle allait se faire connaître.

Son premier clip vidéo, intitulé «Rybky» est sorti en 2018 et est immédiatement devenu viral, révélant une partie du personnage que tout le monde connaîtrait plus tard: une femme grande taille, fière de son corps et déterminée à rire des stéréotypes d’une beauté prédominante.

Dans ses chansons, Alyona Alyona met en évidence des thèmes importants à méditer tels que l’écologie, la famine, la pauvreté, la pandémie actuelle, la force intérieure et l’harmonie, la haine et les stéréotypes sur la beauté des femmes.

Son premier album, intitulé Pushka, a été choisi comme meilleur album de 2019 selon les prix Yuna.

Après avoir sorti un autre court album, intitulé V khati MA, Alyona Alyona a commencé à être reconnue pratiquement partout, surtout après que non seulement les médias musicaux, mais aussi Vogue et Independent, aient commencé à parler d’elle. Le site de style de vie Highsnobiety l’a incluse dans leur liste de 10 femmes qui le brisent dans le hip-hop en ce moment.

Ainsi, il a également reçu d’autres distinctions telles que: le Prix Ancre, par Reeperbahn; Forbes 30 moins de 30 ans; Finaliste du Midem Talent Export et nominé au Music Moves Europe Award.

2020 a été une année importante pour elle, puisqu’elle a commencé à travailler avec des sociétés multinationales telles que Def Jam Poland et Universal Music Group, avec lesquels elle a commencé à préparer son prochain assaut apparemment définitif: l’album Galas (2021), dont le titre est un ukrainien. expression qui se traduit par de la provocation, car cette femme se présente devant le micro et les caméras.

L’album comprend 16 chansons enregistrées avec des artistes de divers pays, dont l’artiste hip-hop canadien Dax; le Sexton australien; l’EKCO argentin; la star israélienne Noga Erez, le également ukrainien Monatik et le rappeur mexicain Yoss Bones, qui participe à un morceau intitulé «Pappi Pappi».

À propos de cela et d’autres problèmes, nous avons discuté avec l’artiste qui, selon ce qu’ils disent, est en train de changer le rap ukrainien.

Alyona, parlez-nous de ce nouvel album dans lequel un rappeur mexicain collabore avec vous.

Eh bien, en 2019, j’ai beaucoup joué dans plusieurs pays européens, et lors d’une réunion que j’ai eue avec Santa Fe Klan, ils m’ont montré Yoss Bones et j’ai décidé qu’elle était parfaite, non seulement parce qu’elle est une femme, mais parce qu’elle a du pouvoir. et je l’aime beaucoup Elle vibre, sa façon de parler, sa voix est très mélodique, alors je lui ai juste envoyé quelques battements, parce que je voulais qu’elle écrive d’abord et ensuite moi.

Beaucoup de gens disent que vous révolutionnez le rap ukrainien, qu’en pensez-vous?

C’est peut-être vrai, mais ce n’est pas une révolution politique comme celle que nous avons eue en 2014, mais une révolution dans le rap, dans la rue, car après que l’Ukraine soit devenue indépendante, tous les rappeurs ont couru en Russie pour la gloire et la fortune. Nous avons de bons rappeurs ukrainiens, mais ils vivent tous en Russie, donc après 2014, les gens ont commencé à trouver du rap en ukrainien, mais je suis le premier dans l’underground à être célèbre pour le rap en ukrainien.

Comment rendez-vous votre proposition si fraîche?

Je ne sais pas, c’est probablement parce que j’ai une équipe de grands musiciens, créateurs de rythmes, beaucoup d’entre eux sont de la vieille école, même si nous aimons aussi la nouvelle école… J’ai toujours aimé Eminem, sa proposition fluide; J’ai été vraiment inspiré par le rap nord-américain; Ils m’ont appris à être moi-même en rappant.

Qui sont les membres de cette équipe? Dites-nous en plus à leur sujet.

Ce ne sont pas des gens célèbres; Ce sont des enfants de la rue qui voulaient vraiment, comme moi, que le rap soit populaire en Ukraine, parce qu’il n’a jamais été aussi populaire. Donc, ce sont de grands faiseurs, mais ce ne sont que des gens ordinaires, des gens comme moi: des villes, des villes, qui voulaient juste que les Ukrainiens écoutent plus de rap.

Vous aimez vraiment jouer avec votre silhouette et avec les stéréotypes de la beauté féminine, et vous le faites aussi de manière très amusante dans vos réseaux et clips vidéo.

Oui, en Ukraine, nous aimons vraiment rire, nous aimons les émissions de télévision ou les comédies, et j’aime l’ironie. C’est pourquoi je ris de moi-même et de mon corps, parce que ça va: je m’aime et je me sens bien comme ça.

Vous considérez-vous comme féministe?

Vous connaissez? 50/50… Parce que certaines choses sur les féministes me sont très proches. Comme se demander pourquoi les garçons peuvent être rappeurs mais pas les filles? Ce n’est pas normal. Ou pourquoi les garçons ne peuvent-ils pas être de bons cuisiniers mais les filles le peuvent? Ce n’est pas vrai, donc certaines choses féministes sont proches de moi, mais je ne sais pas si tout …

Pour ceux d’entre nous qui n’ont pas encore vu votre concert, comment le décririez-vous?

Il est très rock, les gens sautent et chantent toujours; J’ai une équipe qui m’accompagne, y compris un DJ, donc lors des concerts, les gens ressentent vraiment mon énergie, je donne toute mon énergie aux gens, tandis que je rappe en anglais et en ukrainien, ce qu’ils aiment beaucoup.

De ce côté du monde, nous savons très peu de choses sur l’Ukraine. Je pourrais à peine mentionner Mila Jovovich ou Mila Kunis. Que devons-nous savoir d’autre sur l’Ukraine?

Premièrement, que c’est un pays très intéressant et culturel, où vous pouvez voir la belle nature autour de vous, des lieux et des bâtiments historiques, et que nous sommes des gens très gentils, nous sommes toujours heureux de nous faire de nouveaux amis. Et nous avons beaucoup de gens populaires en Ukraine: des poètes aux footballeurs et aux boxeurs, donc nous sommes intéressants… Ah, nous avons aussi des montagnes et la mer, et des prix bon marché pour tout le monde!

Et musicalement, que nous recommandez-vous d’Ukraine?

Eh bien, il y a des chanteurs comme NK ou Nastya Kamenskih, qui sont en fait populaires en Amérique latine;

nous avons un chanteur très cool nommé Monatik, qui chante du hip hop-pop, mais avec un style très rocker; il y a aussi Alina Pash, qui fait quelque chose de très intéressant, comme Kalush, qui fait du pop-rap, et KRUTЬ, que j’aime beaucoup.

Nous prenons des devoirs pour en savoir plus sur votre pays. Voulez-vous dire quelque chose au peuple mexicain?

Tout d’abord, merci d’avoir écouté ma musique. Je veux te dire que quand je pourrai être plus proche de toi ce sera pour te donner toute mon énergie et mon amour… Merci!

Lisez également les autres contenus de Normal ⬇️

Sous observation | Seuls 3% des nouveaux cas de Covid-19 concernent des enfants