Kyalami veut que le GP d’Afrique du Sud soit confirmé d’ici début 2023

Warren Scheckter, PDG du Grand Prix d’Afrique du Sud, a déclaré que Kyalami était « prêt » à ramener la Formule 1 dans le pays en 2023.

Sous la propriété de Liberty Media et sous la direction du PDG de la F1, Stefano Domenicali, un plan clair est en place pour étendre le calendrier de la Formule 1 et s’implanter sur de nouveaux marchés.

Et l’un des marchés clés identifiés est une course en Afrique, un continent qui n’a pas accueilli d’action de Formule 1 depuis le Grand Prix d’Afrique du Sud 1993.

Kyalami n’est pas le seul lieu en lice pour assurer le retour de la Formule 1 en Afrique du Sud, avec des circuits urbains à Cape Town, Durban et Elgin également mentionnés.

Mais Scheckter, fils du champion du monde 1979 Jody Scheckter, pense que Kyalami est le meilleur choix et a confirmé que les discussions avec la Formule 1 devraient reprendre pour assurer une annonce officielle d’ici « début 2023 ».

Vérifiez tous les derniers vêtements d’équipe 2021 via la boutique officielle de Formule 1

« Par rapport aux circuits urbains identifiés, le choix le plus judicieux reste Kyalami, pour son histoire et pour sa disponibilité immédiate pour accueillir cet événement », est-il cité par Formulapassion.it.

« Ces dernières années, à commencer par Chase Carey, nous avons accueilli le top management de la F1 avec des visites sur le circuit, encourageant la rencontre de ce dernier avec les membres de notre gouvernement afin d’entamer les négociations.

« Nous avons déjà montré que nous pouvons accueillir de grands événements d’importance internationale comme la Coupe du monde en 2010, et un GP est ce qu’il faut pour relancer l’image de l’Afrique du Sud non seulement d’un point de vue sportif, mais aussi touristique. et point de vue culturel.

« Nous sommes prêts : l’année prochaine, nous discuterons à nouveau de l’opportunité de ramener la F1 en Afrique du Sud, dans le but d’officialiser le retour début 2023. »

La Formule 1 a déjà confirmé le calendrier provisoire pour 2022, qui verra les débuts du Grand Prix de Miami, ainsi que le retour du Grand Prix d’Émilie-Romagne à Imola.

Il ne reste plus de place pour le Grand Prix de Chine sur ce calendrier record de 23 courses.

Verdict PlanetF1

Share