La Chine libère deux hommes d’affaires après la libération du patron de Huawei

28/09/2021 à 10h12 CEST

SPORT.es

Un différend diplomatique entre La Chine et l’Occident semblent toucher à leur fin après la libération de deux Canadiens détenus en Chine et un cadre technologique chinois au Canada. La dirigeante de Huawei, Meng Wanzhou, arrêtée en vertu d’un mandat américain en 2018, a quitté le Canada vendredi dans le cadre d’un règlement avec les procureurs américains.

Quelques heures plus tard, il a été annoncé que Michael Spavor et Michael Kovrig, accusés d’espionnage par la Chine la même année, ils retournaient au Canada. Pékin nie avoir détenu des Canadiens en représailles à l’arrestation de Mme Meng. Mais les critiques ont accusé la Chine de les utiliser comme monnaie d’échange politique.

Les deux hommes avaient toujours clamé leur innocence. Lors d’une conférence de presse, le premier ministre canadien Justin Trudeau a déclaré qu’ils avaient traversé « une épreuve incroyablement difficile ». « C’est une bonne nouvelle pour nous tous qu’ils soient sur le chemin du retour vers leurs familles. » « Au cours des 1 000 derniers jours, ils ont fait preuve de force, de persévérance, d’endurance et de grâce. »

Share