La Commission F1 veut des «options» pour éviter une répétition de Spa 2021

La Commission F1 a appelé le Comité Consultatif Sportif à proposer des « options » pour éviter une répétition du GP de Belgique grotesque de cette année.

Le Grand Prix de Belgique de cette année a été un lavage complet, avec une épreuve de deux tours derrière la voiture de sécurité, ce qui signifie qu’il s’agissait d’un cortège, mais a dépassé les exigences minimales pour ce qui pourrait être constitué comme une « course ».

Les 10 premiers ont reçu des demi-points sur cette base, finalement leurs positions de qualification.

La farce a vu la Formule 1 largement critiquée, Sebastian Vettel affirmant que c’était une « blague » d’attribuer des points étant donné qu’il ne s’agissait pas d’une course tandis que Lewis Hamilton a déclaré « des discussions d’argent ».

Les pouvoirs en place de la Formule 1 ont déclaré qu’ils discuteraient des solutions possibles pour éviter une répétition avec la Commission F1 faisant exactement cela mercredi.

« Après le Grand Prix de Belgique de Formule 1 de la FIA 2021, la Commission a discuté des mises à jour potentielles du Règlement Sportif et a demandé que le Comité Consultatif Sportif examine ce sujet lors de sa prochaine réunion afin de proposer des options pour des procédures et des règlements mis à jour », lit-on dans le communiqué de la Commission. déclaration.

Découvrez tous les derniers vêtements d’équipe 2021 via la boutique officielle de la Formule 1

Ils ont également discuté du nouveau format de qualification pour le sprint de la Formule 1, le concept testé lors des GP de Grande-Bretagne et d’Italie.

« La Commission a reçu un rapport sur les deux premiers événements de Sprint organisés à Silverstone et à Monza plus tôt dans la saison », poursuit le rapport.

« Le rapport a recueilli les commentaires d’un grand nombre de parties prenantes, qui étaient favorables au concept Sprint.

« Une évaluation plus approfondie aura lieu après le troisième et dernier événement Sprint de 2021 au Brésil. Les éléments relatifs aux futurs événements Sprint potentiels et le cadre réglementaire associé seront ensuite discutés avec une résolution positive attendue dans les semaines suivant le Grand Prix du Brésil. »

Tous les changements réglementaires doivent encore être ratifiés par le Conseil Mondial du Sport Automobile.

Mais alors que la Commission F1 a accepté ces points, les couvertures pour pneus restent une question controversée.

La Formule 1 veut s’éloigner des couvertures chauffantes afin de réduire les coûts, mais les meilleures équipes des équipes de tête sont toujours réticentes à accepter cela car elles craignent d’avoir un énorme problème pour chauffer les pneus.

Selon Auto Motor und Sport, certaines équipes « ont déjà du mal à le faire, même avec les couvertures chauffantes ». Surtout sur les pistes sur lesquelles vous avez déjà besoin de plus d’un tour de chauffe pour mettre votre Pirellis à température.

« De plus, les nouveaux pneus à profil bas ont un comportement d’échauffement différent car ils fléchissent moins en raison du flanc plus étroit.

La publication allemande affirme que les équipes sont parvenues à un compromis qui verra les couvertures chauffantes disparaître progressivement de la Formule 1. À partir de 2022, seules 20 couvertures au lieu de 40 par équipe seront autorisées. Les pneus pluie et intermédiaires ne doivent alors plus du tout être préchauffés.

Share