La compétition sanctionne Mario Hermoso d’un match et laisse les rouges pour Foyth et Cabaco sans effet

18/08/2021 à 13:25 CEST

Le comité de la compétition de la Fédération royale espagnole de football (RFEF) a rejeté ce matin les allégations présentées par l’Atlético de Madrid concernant le expulsion de Mario Hermoso, qui impose un match de suspension, et l’avertissement à José Maria Gimenez, a indiqué l’agence elle-même dans un communiqué.

Mario Hermoso a été expulsé le premier jour de match de championnat « pour avoir attrapé imprudemment un adversaire par le cou avec les deux mains sans le ballon en jeu », comme l’a écrit l’arbitre dans les dernières minutes du match.

Le club madrilène a allégué qu’il y avait eu une « erreur matérielle manifeste » dans la rédaction du procès-verbal et « maintient que le joueur expulsé n’a pas ‘continué’ à saisir l’adversaire par le cou ».

En réponse, le Comité a déclaré que « il n’y aurait pas de preuve suffisante d’une erreur matérielle manifeste » et a décidé de sanctionner le joueur d’un match de suspension.

Pour sa part, l’Uruguayen Giménez il a été réprimandé, selon le procès-verbal, « pour être resté debout dans sa zone technique, ayant été prévenu de s’asseoir », ce qui est impossible, puisque le joueur a joué tout le match.

Munuera Montero, arbitre du match, a corrigé le bref et dans la deuxième version du procès-verbal a déclaré que le jaune était pour « protester contre l’une de ses décisions ». Le Comité a décidé, sur cette base, de maintenir l’avertissement.

De plus, comme annoncé par Getafe, le même comité annule le deuxième jaune pour Erick Cabaco, après son expulsion contre Valence pour un double avertissement, dans une action qui ne le méritait pas. Cabaco pourra donc jouer contre Séville lundi prochain.

Enfin, la concurrence retire également le premier avertissement à Juan Foyth, de Villarreal, considérant qu’il y a eu une « erreur manifeste » de l’arbitre, qui a conduit à son expulsion contre Grenade.

A tout cela, ils ont été sanctionnés par leurs cartons rouges directs, le défenseur de Valence Hugo Guillamon, qui a été expulsé à la deuxième minute du premier match cette saison, et le gardien du Rayo Vallecano, Luca Zidane, pour son emprise sur Idrissi à l’intérieur de la zone.

Share