in

La décision Franklin-Templeton de Sebi est un moment décisif

A ce titre, l’action menée par la Securities and Exchange Board (SEBI) à l’encontre de FT AMC et de ses dirigeants devrait servir de leçon à tous les acteurs, rappelant que l’épargne des investisseurs doit être respectée.

La position ferme de l’organisme de réglementation du marché des capitaux à l’encontre de Franklin Templeton Asset Management India (FT AMC) envoie les bons signaux au secteur des fonds communs de placement. Pendant trop longtemps, les fonds communs de placement ont fait ce qu’ils voulaient, en prenant des risques inutiles, en particulier dans le segment des titres à revenu fixe, et en demandant de l’aide au moindre signe de problème. Malgré des rendements inférieurs à la normale, les salaires des gestionnaires de fonds n’ont fait qu’augmenter. A ce titre, l’action menée par la Securities and Exchange Board (SEBI) à l’encontre de FT AMC et de ses dirigeants devrait servir de leçon à tous les acteurs, rappelant que l’épargne des investisseurs doit être respectée.

FT AMC s’est maintenant vu interdire de lancer de nouveaux programmes de dette pendant deux ans. L’ordre de SEBI de lundi a également imposé une pénalité de 5 crores et a demandé à la société de fonds de rembourser les frais de gestion des investissements et de conseil perçus entre le 4 juin 2018 et le 23 avril 2020 – 512 crores – pour les six régimes de liquidation de dette, y compris intérêts à 12 % l’an. FT AMC peut prétendre que les conditions du marché étaient défavorables, mais cela ne peut pas être une excuse ; les fonds communs de placement ne peuvent pas chercher à se faire lâcher pour avoir détruit une épargne durement gagnée parce que les marchés sont illiquides. Le fait que le marché obligataire en Inde soit relativement peu profond, en particulier pour les papiers notés en dessous de AA-, est bien connu – avec des outils inadéquats pour couvrir les risques – et le portefeuille doit être créé en conséquence ; détenir des titres de créance d’entreprises qui ne sont pas bien notées et qui pourraient faire défaut pose problème. Il est inutile de blâmer l’illiquidité du marché. Ce n’est pas comme si FT était un nouveau venu en Inde ; comme SEBI l’a souligné, la maison de fonds est ici depuis près de deux décennies et demie.

Le régulateur a reconnu FT coupable d’avoir adopté une stratégie à haut risque dans tous les régimes, d’avoir placé des titres à long terme dans des régimes de courte durée et même de ne pas avoir exercé d’options de sortie lorsqu’une crise de liquidité survenait. D’après l’ordonnance, les pratiques d’évaluation de l’AMC n’étaient pas exactement casher et la diligence raisonnable n’était pas non plus à la hauteur. À première vue, l’effort de gestion des risques à l’AMC laissait beaucoup à désirer. Comme SEBI l’a observé dans sa commande, simplement parce que les stratégies à haut risque ont porté leurs fruits dans le passé, cela ne signifie pas qu’elles ne s’effondreront pas à l’avenir. En général, il semblerait que les AMC en Inde semblent abandonner la prudence lorsqu’elles adoptent des stratégies à haut risque pour développer leurs activités. Il y a quelques années, plusieurs fonds communs de placement étaient considérés comme ayant des expositions importantes aux NBFC, injustifiées et risquées puisqu’il est bien connu que les NBFC ont des actifs à long terme dans leurs livres. Les investisseurs en Inde ont tendance à se fier au nom et à la réputation d’une maison de fonds, ils n’examinent pas vraiment chaque programme de près pour évaluer les niveaux de risque. On pourrait dire qu’ils devraient le faire. Mais il est tout aussi important que les systèmes de gestion des risques soient solides et que les gestionnaires de fonds ne prennent pas de risques excessifs dans leur quête de rendements élevés. Les demandes de « side-pocket » d’une exposition en cas de défaut de remboursement d’une entreprise sont injustifiées. L’épisode du FT est un moment décisif dans l’histoire des fonds communs de placement en Inde, mais on ne s’attend pas à ce que les AMC s’améliorent du jour au lendemain. L’appât du gain pour des AUM plus importants doit céder la place à de meilleures pratiques de gestion des fonds. Il est temps que l’investisseur fasse une pause.

Obtenez les cours des actions en direct de l’ESB, de la NSE, du marché américain et de la dernière valeur liquidative, du portefeuille de fonds communs de placement, consultez les dernières nouvelles sur les IPO, les meilleures introductions en bourse, calculez votre impôt à l’aide de la calculatrice de l’impôt sur le revenu, connaissez les meilleurs gagnants, les meilleurs perdants et les meilleurs fonds d’actions. Aimez-nous sur Facebook et suivez-nous sur Twitter.

Financial Express est maintenant sur Telegram. Cliquez ici pour rejoindre notre chaîne et rester à jour avec les dernières nouvelles et mises à jour de Biz.

Crystal Palace a déclaré que Steve Cooper serait «le rendez-vous le plus ennuyeux au monde» alors que le fan des Eagles déplore la rupture des pourparlers de Nuno Espirito Santo

Signaux radio : les « extraterrestres » pourraient provoquer des phénomènes dans l’espace lointain, demande un théoricien | Sciences | Nouvelles