La discrimination raciale est-elle illégale ? | Ligne électrique ⋆ 10z virale

La plupart des Américains croient naïvement que le 14e amendement empêche nos gouvernements de discriminer sur la base de la race. Malheureusement, ce n’est pas ainsi que les tribunaux voient les choses. Néanmoins, la discrimination raciale est au moins parfois illégale, comme un panel de la Cour d’appel du sixième circuit s’est tenu hier.

L’affaire concerne le Fonds de revitalisation des restaurants de Joe Biden, dont les conditions sont discriminatoires. Hans Bader a l’histoire :

Jeudi, une cour d’appel fédérale a émis une injonction contre la priorisation de l’aide COVID aux restaurants en fonction de la race et du sexe de leurs propriétaires, estimant que c’était inconstitutionnellement discriminatoire. La décision concernait le Fonds de revitalisation des restaurants, un programme de 28,6 milliards de dollars dans le cadre de la loi de secours COVID que le président Biden a signée en mars. La loi oblige la Small Business Administration à donner la priorité aux restaurants appartenant à certaines minorités et femmes, tout en plaçant les hommes blancs et d’autres minorités en queue de peloton, pour des fonds qui seront bientôt épuisés.

Il est remarquable que quiconque considère un tel projet comme légal, mais je pense qu’il est encore plus remarquable que le Congrès démocrate l’adopte. Comment discriminer une grande majorité d’Américains peut-il être une bonne politique ?

L’opinion majoritaire du tribunal émise par les juges Amul Thapar et Alan Norris a déclaré que «Cette affaire porte sur la question de savoir si le gouvernement peut allouer des fonds limités de secours contre les coronavirus en fonction de la race et du sexe des demandeurs. Nous soutenons qu’il ne peut pas… Puisque le gouvernement n’a pas justifié sa politique discriminatoire, les plaignants gagneront sur le fond de leur revendication constitutionnelle.

Hans Bader explique :

C’est inconstitutionnel. La discrimination raciale et sexuelle n’est pas autorisée en vertu de la Constitution fédérale, sauf dans des circonstances restreintes qui ne s’appliquent pas au secteur de la restauration. …

Seule la preuve d’une discrimination récente, généralisée et intentionnelle à l’encontre d’un groupe minoritaire par le gouvernement peut justifier d’accorder à ce groupe minoritaire une préférence raciale. (Voir Middleton c. Flint (1996) ; Brunet c. Columbus (1993) ; Michigan Road Builders c. Milliken (1987)).

Quelqu’un ferait mieux de le dire aux démocrates. Ils se sont engagés, en tant que partie, à un programme universel de discrimination raciale couvrant tous les aspects de notre société. Et leurs juges voteront pour le maintenir, comme l’a fait le juge dissident nommé par Obama dans cette affaire.

Hans a beaucoup plus d’analyses et beaucoup de liens ici. Au cours des prochaines années, les tribunaux vont être un champ de bataille vital alors que les démocrates tentent de bafouer la Constitution au service de leur programme politique.

Share