La Fédération belge fait pression pour vacciner la sélection avant l’Eurocup

19/05/2021 à 10h36 CEST

La Fédération belge de football souhaite que les joueurs et l’équipe technique présents au Eurocup sont vaccinés contre Covid-19 avant le tournoi. Cela se produira avec les athlètes qui concourent dans le Jeux olympiques de Tokyo un mois après.

“Il ne faut pas oublier que ce sont des ambassadeurs de Belgique, qui seront beaucoup observés pendant un mois. Il ne faut pas courir le risque d’avoir des cas dans l’équipe, ce ne serait pas bien vu”., a déclaré le président de la Fédération belge, Mehdi Bayat, dans des déclarations que la radio de télévision publique RTBF recueille ce mercredi.

Selon le journal DH Les Sports, les membres de l’équipe belge seront considérés comme une priorité. La décision sera annoncée ce mercredi et les doses seront administrées au centre de vaccination de Heysel, où se trouvait le célèbre stade de football de Bruxelles.

Le chef de la Union Royale Belge des Sociétés de Football Association (URBSFA) a précisé que l’objectif de la Fédération “Il ne s’agit pas seulement de vacciner l’équipe, mais aussi peut-être d’utiliser son image pour s’assurer que la population qui doute encore de la vaccination approuve le cours”.

Les 26 internationaux belges appelés par l’entraîneur, Roberto Martinez, ainsi que son équipe technique, se concentreront en Belgique le 31 mai et se rendront Saint-Pétersbourg le 11 juin pour affronter la Russie le lendemain.

Les footballeurs belges n’entreraient pas pour l’instant dans les groupes auxquels le vaccin est administré et la fédération souhaite recevoir la même considération que les athlètes olympiques belges, qui seront considérés comme une priorité dans la campagne de vaccination contre le coronavirus face à la Jeux olympiques programmé dans Tokyo entre le 23 juillet et le 8 août.

Le contingent belge pour les Jeux de Tokyo sera d’environ 170 Olympiens et autres 55 Paralympiens, alors que l’équipe belge de football pour l’Eurocup n’atteindra pas une centaine de personnes. “Compte tenu du petit nombre d’athlètes concernés par la décision, l’impact sur la campagne de vaccination sera pratiquement inexistant”, a déclaré le directeur de haut niveau du COIB début avril, Olav Spahl, suite à l’accord de protection des athlètes olympiques.