La Fédération danoise affirme que le match n’aurait pas dû reprendre après l’effondrement d’Eriksen

16/06/2021 à 17h21 CEST

.

La Fédération danoise de football (DBU) a défendu ce mercredi que le Danemark-Finlande samedi en Eurocup n’aurait pas dû reprendre après avoir subi un arrêt cardiaque Christian Eriksen et a exhorté l’UEFA à revoir ses protocoles.

L’entraîneur danois Kasper Hjulmand et plusieurs joueurs ont critiqué l’UEFA ces jours-ci pour ne leur avoir donné que deux options, après la suspension temporaire d’une heure et le transfert à l’hôpital d’Eriksen : jouer ce jour-là ou le lendemain à midi.

Les joueurs ont choisi le premier car ils ne se sentaient pas capables de jouer le lendemain. Mais ils ont dénoncé le manque d’empathie et d' »humanité » de l’UEFA.

« Je suis d’accord avec l’entraîneur et les joueurs sur le fait que cela n’a pas dû être repris. C’était une décision erronée et insupportable pour les joueurs de devoir sortir sur le terrain peu de temps après avoir vécu une expérience horrible », a déclaré le président du DBU dans un communiqué. déclaration , Jesper Møller.

Møller a souligné que ni les joueurs ni Hjulmand n’avaient à prendre de décision et a exigé une évaluation de l’ensemble du processus afin que « tous les faits et informations pertinents » soient clairs.

« Il doit y avoir un changement de règle pour que cette situation ne se reproduise plus jamais. Nous sommes prêts à présenter une proposition au sein de l’UEFA », a déclaré Møller.

Møller, qui n’était pas présent au stade Parken pendant le match car il était isolé après avoir été en contact avec un positif au coronavirus, a tenu ce mercredi une réunion avec le reste de la direction de la DBU au cours de laquelle la question a été abordée.

« C’était horrible de suivre les faits samedi soir, alors la première chose est d’être heureux car Christian va bien selon les circonstances », a-t-il déclaré.

Le président de la DBU a montré son « respect » pour la performance « héroïque » de toute l’équipe dans une situation « extrême » et estime qu’il s’agit d’une « fierté » pour tout le Danemark.

Share