in

La FIFA, sur le point de finaliser son nouveau règlement des agents

11/06/2021 à 11h12 CEST

C’est pratiquement fini le nouveau règlement FIFIA Agents qui va révolutionner le monde du football. Un règlement qui sera élaboré le 1er janvier 2022 et qui entrera en vigueur en juin de l’année prochaine.

Une modification qui vise à réguler un secteur qui Seule l’année dernière a rapporté 536,1 millions d’euros de commissions. Soit quatre fois plus que les bénéfices réalisés en 2015.

Un nouveau règlement qui est le résultat d’une concertation avec toutes les parties concernées, mais qui présente d’énormes nouveautés. Réglementation qui va également de pair avec la création d’un nouveau terrain de football, au sein duquel il y aura une chambre des agents.

Ce nouveau texte récupère le nom traditionnel d’agent au lieu d’intermédiaire, plaçant le centre d’intérêt sur les agents et non sur l’opération de transfert. En fait, il prévoit même la possibilité de faire payer l’intervention tant en faveur des entraîneurs que des associations membres dépendant de la FIFA.

Le nouveau règlement récupère également exigences minimales et nécessaires pour obtenir ce statut d’agent. Ceux-ci incluent la réussite d’un examen, un certificat de casier judiciaire ou le paiement d’une redevance annuelle. En plus d’une série d’obligations envers la FIFA comme envoyer toutes les informations au TMS, prouver qu’il n’y a pas de conflit d’intérêts ou contracter une assurance. L’octroi d’une licence de la FIFA devient indéfini, à condition qu’elle respecte toutes les exigences requises. Bien qu’il doive être renouvelé annuellement, ce qui obligera les agents à devoir effectuer un processus de formation qui sera donné dans chacune des fédérations nationales.

Limitation des commissions

L’une des parties les plus récentes concerne les commissions qu’ils reçoivent pour leurs opérations. Désormais, la FIFA établit une série de limites, commençant par un maximum de 10 % calculé sur le montant du transfert pour les agents agissant en faveur du club vendeur. A cela s’ajoute un 3% calculé sur le salaire du joueur en faveur des agents agissant pour le compte d’un joueur et 3% calculé sur le salaire du joueur en faveur des agents agissant pour le compte du club acquéreur.

En matière de rémunération, Ce nouveau règlement prévoit également plusieurs alternatives allant de la commission variable, au paiement fixe, aux mensualités ou encore à la facturation d’heures ou de jours travaillés. Elle devra également être rémunératrice par le client qui l’engage (qu’il s’agisse d’un joueur ou d’une équipe) et cela devra se faire de manière transparente par l’intermédiaire de la Chambre de Compensation de la FIFA.

Sanctions pour les agents qui tentent de voler des joueurs

De plus, à partir du 1er janvier prochain, il sera totalement interdit à un mandataire d’intervenir en faveur des différentes parties dans une même opération. Seule l’intervention d’un même agent ne sera autorisée qu’en faveur d’un joueur et d’un club acquéreurs spécifiques dans la même transaction ; tant que les deux parties le permettent.

Ce nouveau règlement a également envisage des sanctions pour les agents qui tentent de capturer et de « voler » des joueurs représenté par un autre professionnel et titulaire d’un contrat de représentation en cours.

Campazzo souligne les différences entre la NBA et le reste des ligues

Le showrunner de la liste de lecture extraordinaire de Zoey veut que les fans aident à sauver la série Jane Levy après l’annulation