La FIFA tranchera sur le Brésil-Argentine qui ne pourrait pas être contesté

09/06/2021 à 05:35 CEST

.

La FIFA sera chargée de décider de l’avenir de la superclassique Brésil-Argentine, suspendue après 6 minutes et qui a retenu l’attention ce dimanche de la sixième journée des éliminatoires de la Coupe du monde du Qatar au cours de laquelle l’Uruguay a gagné, l’Équateur a cédé avec le Chili et la Colombie a égalé avec Paraguay.

BRÉSIL-ARGENTINE, LE RENDEZ-VOUS QUI N’ÉTAIT PAS

Après 57 journées de finale de la Copa América à Rio de Janeiro, le Brésil-Argentine qui devait se jouer à Sao Paulo pouvait à peine profiter de six minutes.

Le match a été suspendu lorsque des responsables de l’autorité sanitaire brésilienne sont entrés sur le terrain de jeu pour violation du protocole sanitaire de quatre footballeurs argentins qui jouent en Premier League et qui, vraisemblablement, auraient dû être mis en quarantaine.

L’arbitre vénézuélien Jesús Valenzuela a officialisé la suspension du match par la Confédération sud-américaine de football (Conmebol), qui a transmis la décision finale à la FIFA, responsable des éliminatoires de la Coupe du monde.

Ceci après que l’Argentine a décidé de retirer son équipe après que les procureurs de l’Agence nationale de surveillance de la santé du Brésil (Anvisa) ont pris d’assaut le terrain après la plainte selon laquelle quatre joueurs avaient fourni de fausses informations sur l’immigration.

Les joueurs sont Emiliano Martínez et Emiliano Buendía (Aston Villa) et Cristian Romero et Giovani Lo Celso (Tottenham).

La réglementation sanitaire brésilienne actuelle exige que les personnes qui ont séjourné au Royaume-Uni, en Inde et en Afrique du Sud au cours des 14 derniers jours doivent se conformer à une quarantaine obligatoire de 10 jours et, selon Anvisa, les athlètes ont fourni de « fausses informations » à cet égard au cours de leur processus d’enregistrement.

Martínez, Romero et Lo Celso étaient sur le terrain en tant que titulaires et Buendía était une réserve. Les quatre sont arrivés au Brésil vendredi en provenance de Caracas, où l’Argentine a battu le Venezuela 1-3 jeudi.

Avec l’interruption du match au stade Neo Química Arena, l’Argentine est allée aux vestiaires. Plus tard, Lionel Messi est parti discuter avec Neymar, Marquinhos, Dani Alves et avec l’entraîneur Tite, à qui il leur a dit qu’ils ne joueraient pas sans les quatre impliqués dans l’incident.

S’adressant à la chaîne TV Globo, le président d’Anvisa, Antonio Barra Torres, a expliqué que l’Argentine, la CBF et la Conmebol avaient été prévenus à l’avance que les quatre joueurs devaient rester isolés dans l’hôtel et que lorsque les agents de la police fédérale devaient vérifier qu’ils était déjà parti pour le stade.

Pour le déroulement des tours de qualification.

Et en attendant une décision de la FIFA, le Brésil, leader avec 21 points, accueillera jeudi le Pérou. Et l’Argentine, deuxième avec 15, accueillera la Bolivie.

EQUATEUR 0 – CHILI 0

L’Équateur et le Chili ont fait match nul 0-0 à Quito et La Tri a conservé sa troisième place avec 13 points, tandis que La Roja est huitième avec 7 points et n’est toujours pas au classement.

L’Équateur se rendra vendredi en Uruguay à Montevideo et le Chili en Colombie à Barranquilla.

PARAGUAY 1 – COLOMBIE 1

Le Paraguay, qui n’a pas encore gagné à domicile, a pris l’avantage à la 40e minute avec un but d’Antonio Sanabria et à la 53e un penalty de Juan Guillermo Cuadrado a égalisé les actions pour la Colombie à Asunción.

La formation de café a atteint 10 points et s’accroche toujours à la cinquième place et Albirroja suit avec 8.

Ce jeudi, dans la programmation correspondant à la dixième date, le Paraguay recevra le Venezuela et la Colombie au Chili.

URUGUAY 4 – BOLIVIE 2

Deux buts de Giorgian De Arrascaeta, un de Federico Valverde et un autre d’Agustín Álvarez ont donné à l’Uruguay une victoire 4-2 sur la Bolivie et la joie de gagner à nouveau après quatre tours.

La Celeste a été ratifiée à la quatrième place avec 12 points, tandis que Green est neuvième avec six points malgré le fait que l’attaquant de ces tours de qualification, Marcelo Martins, a marqué deux buts et atteint huit buts jusqu’à présent dans la compétition.

Jeudi prochain, l’Uruguay recevra l’Équateur et la Bolivie visitera l’Argentine.

5. PÉROU 1 -VENEZUELA 0

Le Pérou a battu le Venezuela 1-0 grâce à un but de Christian Cueva à la 35e minute et s’est hissé à la septième place avec huit points, tandis que Vinotinto est toujours au sous-sol avec 4 points.

Le Venezuela a joué le match avec dix joueurs à partir de la 38e minute en raison de l’expulsion de Tomás Rincón, qui a écopé de deux cartons jaunes.

Share