La Formule 1 pourrait être « ruinée » en passant complètement à la couverture de la télévision payante

La Formule 1 risque d’être regardée uniquement par des « passionnés de sport automobile » si elle n’est disponible qu’en télévision payante, selon un expert des médias.

Il est loin l’époque où tous les grands prix étaient diffusés gratuitement sur les chaînes de télévision traditionnelles, Sky détenant désormais les droits sur les grands marchés du Royaume-Uni, de l’Allemagne et de l’Italie. À quelques exceptions près, les non-abonnés de ces pays peuvent regarder une course en direct.

En Allemagne, c’est la première saison que la F1 est, pour la plupart, diffusée exclusivement sur la chaîne de télévision payante de Sky.

Par conséquent, les chiffres d’audience ont été réduits, passant d’une moyenne de 4,55 millions en 2020 lorsque les courses étaient également diffusées sur RTL à seulement 816 000 sur Sky cette année.

Ian Holmes, directeur des droits médias de la Formule 1, cité par Sport Bild, a déclaré : « Nous avons eu du succès sur le marché allemand et apprécions la large audience que RTL a apportée, mais l’audience globale et les revenus des droits ont baissé.

Il a ajouté que les chiffres d’audience sont « à peu près comme prévu » cette saison mais que la Formule 1 est « heureuse », ajoutant: « Il y a encore beaucoup de couverture sur les chaînes numériques et sociales qui maintient les fans allemands fortement engagés. »

Découvrez tous les derniers vêtements d’équipe 2021 via la boutique officielle de la Formule 1

Mais Stefan Kurten, PDG du consultant suisse en médias Inmediaz, pense que la Formule 1 pourrait « se ruiner » en rendant l’accès à la télévision en direct disponible uniquement via des chaînes payantes.

« Une série de courses comme la Formule 1 se ruine à long terme en prenant la décision de ne fonctionner que sur la télévision payante », a déclaré Kurten.

« Vous réduisez votre audience au groupe de fans inconditionnels. Ainsi, vous devenez de plus en plus un spectacle réservé aux passionnés de sport automobile.

« Vous payez pour des revenus de droits plus élevés avec une perte de pertinence croissante. A moyen terme, cela provoque alors des troubles chez les sponsors. »

Pendant ce temps, la Formule 1 a conclu des accords avec plusieurs partenaires de diffusion en Asie jusqu’à la fin de la saison 2022 après l’annonce de la fermeture des chaînes Fox Sports de la région.

Depuis le Grand Prix de Turquie, des accords ont été passés avec PCCW (Now TV) à Hong Kong, Singtel à Singapour, TrueVisions en Thaïlande, Tap DMV aux Philippines, Astro en Malaisie et Brunei, Emtek Group en Indonésie, VSTV au Vietnam et Canal+ en Birmanie. Les accords pour le Brunei, l’Indonésie et le Myanmar sont soumis à une confirmation finale.

« Après la fermeture des chaînes Fox Sports en Asie, nous sommes très heureux de conclure ces nouveaux partenariats afin de nous assurer que nous pouvons continuer à apporter l’action de F1 à nos fans là-bas », a déclaré Michaella Snoeck, responsable des droits médias chez Formula. 1.

Share