La frappe de Tony Yeboah à Anfield contre Liverpool est l’un des plus grands buts de la Premier League et a fait partie de la carrière éclair de l’attaquant ghanéen dans le Yorkshire.

Il n’était là que depuis deux ans, mais Tony Yeboah est une véritable légende de la Premier League, qui avait l’œil pour le spectaculaire.

Vous pouvez vous attendre à ce que son but pour Leeds contre Liverpool soit revu ce week-end étant donné que les Reds sont à Elland Road dimanche.

Tony Yeboah est un héros culte de Leeds United

Le fait qu’il ait été élu le plus grand but des 100 ans d’histoire de Leeds illustre à quel point il était spectaculaire et, 26 ans plus tard, il est toujours considéré comme l’un des meilleurs que la Premier League ait jamais vu.

Et il y a beaucoup de choses qui en font un objectif vraiment spécial.

Le fait que c’était le but gagnant du match contre Liverpool à Anfield.

Le fait que le ballon passe devant le gardien David James – un but qu’il dit qu’il « déteste » – s’écrase sur le dessous de la barre transversale, avant de rebondir sur la ligne et de remonter à nouveau, ce qui le rend un peu plus emphatique.

Et le fait, étonnamment, que Yeboah le frappe avec son pied le plus faible. Beaucoup de gens ne peuvent pas frapper le ballon aussi fort avec leur pied fort.

23. Tony Yeboah : 161,4 minutes par but

Le but de Yeboah contre Liverpool est l’un des meilleurs jamais marqués en Premier League

Il est difficile de décrire l’objectif et de lui rendre justice. Même l’homme qui l’a marqué a du mal.

« À ce moment-là, tout s’est passé », a-t-il déclaré au Yorkshire Post.

« Vous me demandez ce qui m’est passé par la tête quand j’ai frappé la balle et je ne peux pas répondre. C’était juste quelque chose de spécial, un moment spécial.

Ce n’était même pas le meilleur qu’il ait marqué cette saison, selon la Premier League, qui a classé son but contre Wimbledon – qu’il a brisé un mois plus tard – comme le but de la saison.

Son but contre Wimbledon n'était pas mal non plus...

Son but contre Wimbledon n’était pas mal non plus…

Yeboah n’est pas d’accord poliment et pense que son coup de foudre à Anfield est le meilleur des deux – principalement parce qu’il était un fan de Liverpool et qu’il a grandi en regardant certains des joueurs contre lesquels il jouait.

« Liverpool était le meilleur but », a-t-il ajouté.

« Pourquoi je pense ça ? Parce que c’était en direct à la télévision et que tout le monde regardait.

«Ça a surpris les gens. De plus, j’ai grandi en tant que fan de Liverpool et leur équipe avait [Ian] Se précipiter, [John] Barnes, des joueurs que j’admirais.

David James, sans surprise, n'est pas un fan du but

GETTY

David James, sans surprise, n’est pas un fan du but

« Wimbledon était une question de contrôle et si nous parlons techniquement, c’est probablement le meilleur objectif. Mais il s’agit aussi de sentiments et d’émotions, non ? Alors, c’est Liverpool. C’était celui-là.

Il est arrivé en Angleterre après avoir marqué 68 buts en 123 matchs pour l’Eintracht Frankfurt en Bundesliga, dont 18 en 22 l’année précédant son déménagement dans le Yorkshire.

Howard Wilkinson, qui était à l’époque manager de Leeds, a payé 3,4 millions de livres sterling en janvier 1995 pour le joueur de 28 ans et il a frappé le sol à Elland Road, marquant 12 fois en 18 matchs avant la fin de la saison 1995/96. .

L'arrivée de George Graham à Leeds a sonné le glas de Yeboah

GETTY

L’arrivée de George Graham à Leeds a sonné le glas de Yeboah

« Je ne l’avais jamais vu jouer mais je l’ai beaucoup regardé sur Eurosport », a déclaré Wilkinson quelques mois après la fin du transfert. « Je me souviens avoir pensé « Mon Dieu, quel joueur ! » »

Il a enchaîné avec 12 buts en 22 matchs la saison suivante – deux d’entre eux étant ses nominés pour le but de la saison en Premier League contre Liverpool et Wimbledon – et il devenait rapidement un héros dans certaines parties du Yorkshire.

Cependant, un passage à l’écart du club lors de la Coupe d’Afrique des nations avec le Ghana et une blessure au genou qui l’ont exclu des deux derniers mois de la saison 1995-96 ont marqué le début de la fin de sa courte mais douce carrière à Leeds.

Cela pourrait surprendre certains, si l’on considère qu’il a terminé la campagne en tant que joueur de l’année du club.

L'attaquant est retourné en Allemagne en 1997 avec un déménagement à Hambourg

L’attaquant est retourné en Allemagne en 1997 avec un déménagement à Hambourg

Mais la nomination de George Graham en tant que patron de Leeds en septembre 1996, combinée à des blessures et à de fréquents passages sur le banc, a laissé l’attaquant frustré.

Tout a atteint son paroxysme lorsqu’il a jeté son maillot sur Graham après avoir été remplacé à White Hart Lane en mars 1997 lors de ce qui s’est avéré être le dernier match de Yeboah pour Leeds.

Un retour en Allemagne avec Hamburger SV a suivi et le joueur de 55 ans dirige désormais un hôtel au Ghana.

Sans aucun doute, son nom sera sur les lèvres des fans de Leeds à travers le pays alors qu’ils affronteront à nouveau Liverpool ce week-end.

PARI SPÉCIAL – OBTENEZ 50/1 SUR RONALDO POUR MARQUER LE PREMIER CONTRE NEWCASTLE

Share