La génération de factures électroniques de TPS prend de l’ampleur en juillet

Avec l'atténuation de l'impact de la deuxième vague de Covid-19 et la progression de la campagne de vaccination, une partie de l'économie devrait se redresser à partir de juillet.Avec l’impact de la deuxième vague de Covid-19 en déclin et la progression de la campagne de vaccination, une partie de l’économie devrait se redresser à partir de juillet.

La génération de factures électroniques pour le transport de marchandises dans le cadre du système de la taxe sur les produits et services (TPS) s’est accélérée en juillet, indiquant une reprise graduelle de la reprise économique.

Au cours des 25 premiers jours de juillet, la production quotidienne moyenne de factures électroniques s’élevait à 19,83 lakh, soit 8,8% de plus que la moyenne de juin et 54% de plus qu’en mai.

La production quotidienne moyenne de factures électroniques était de 20,2 lakh au cours de la semaine terminée le 25 juillet, contre 20,4 lakh la semaine précédente et 19,24 lakh au cours des 11 premiers jours de juillet.

Entre le 1er et le 25 juillet, jusqu’à 4,96 crores de factures électroniques ont été générés. L’augmentation de la production de factures électroniques se reflétera également dans les recettes de la TPS.

Les perceptions brutes de la TPS, après être restées au-dessus de la barre de 1 lakh-crore de Rs pendant huit mois consécutifs, se sont élevées à 92 849 crores de Rs en juin (transactions de mai), reflétant le coup porté à l’économie par les blocages localisés.

Grâce à la réduction du nombre de cas de Covid-19 et à l’assouplissement des blocages, la génération de factures électroniques par les entreprises est passée à 5,5 crores en juin contre 3,99 crores en mai, indiquant une reprise du commerce et des affaires. Environ 5,9 crores de factures électroniques ont été générés en avril.

Avec l’atténuation de l’impact de la deuxième vague de Covid-19 et la progression de la campagne de vaccination, une partie de l’économie devrait se redresser à partir de juillet.

Au cours des derniers mois, les recettes de la TPS du gouvernement ont été solides, grâce aux mesures prises pour lutter contre l’évasion, à une conformité accrue et également à un détournement des entreprises du secteur informel. Une reprise économique naissante qui semble avoir été perturbée par la deuxième poussée de la pandémie, a également aidé.

Share