La malédiction de George Russell se poursuit après le redoutable DNF

George Russell a gâché sa malchance «typique», après que sa retraite lui ait coûté une grande chance de points au Grand Prix de Styrie.

Le pilote Williams avait couru confortablement dans le top 10 dans la première partie de la course au Red Bull Ring, mais il a d’abord rencontré des problèmes dans les stands avec un arrêt lent, car ses mécaniciens semblaient travailler sur son ponton droit.

Le problème n’a pas été résolu, cependant, et il est arrivé deux tours plus tard et a chuté jusqu’au fond du peloton – mais le problème s’est avéré être terminal et il a abandonné la course.

Plutôt que des dommages à sa voiture, Russell a précisé qu’il s’agissait « juste d’un problème technique » qui était « quelque chose à voir avec la pression pneumatique » dans sa voiture.

Montrez votre soutien à Williams avec leur dernière collection officielle de produits dérivés

Après avoir raté une apparition en Q3 de très près samedi, il courait bien dans les points en P8 et se rapprochait de Fernando Alonso dans l’Alpine en tête, tout en tenant de nombreuses voitures rivales derrière.

Avec son dernier coup de chance contre lui, le pilote Williams s’est demandé ce qui aurait pu se passer après un début de Grand Prix de Styrie extrêmement prometteur.

« C’est vraiment dommage », a déclaré Russell à Ziggo Sport après s’être retiré de la course.

« La course n’est jamais facile. Ce n’est jamais… juste n’est pas le mot juste. Vous faites votre propre chance, et finalement, quelque chose s’est mal passé aujourd’hui.

«Mais pour nous, nous ne sommes pas ici régulièrement, et c’est juste typique. Je ne sais pas trop quoi penser ou dire pour être honnête.

« C’est vraiment dommage pour tout le monde dans l’équipe. Ils ont travaillé si dur pour cela, et cela a été si long à venir. »

En plus du résultat de dimanche ayant un impact sur lui-même, Russell a estimé que gagner enfin ses premiers points avec l’équipe aurait été une juste récompense pour les efforts de Williams.

« Ces points aujourd’hui auraient été énormes, pas seulement pour le moral, mais si je terminais P8 ou P7 – je pense que P7 était probablement possible, j’étais plus rapide qu’Alonso – quatre ou six points chez les constructeurs auraient été énormes. Absolument énorme pour nous.

Suivez-nous sur Twitter @Planet_F1, aimez notre page Facebook et rejoignez-nous sur Instagram !

Share