La mère du mineur handicapé disparu en septembre est libérée

18/10/2021 à 15h58 CEST

.

Le chef du tribunal d’instruction numéro 2 de Moron de la Frontera (Séville) a libéré la mère du mineur de moins de 15 ans en situation de handicap disparu depuis le 13 septembre.

Des sources policières ont informé Efe que la femme, qui se trouve déjà dans la province de Séville, a été libérée vendredi dernier, après avoir été hospitalisé depuis le jour de la disparition pour ses problèmes mentaux, des jours où il a donné plusieurs versions de ce qui s’est passé et n’a pas collaboré avec les agents.

Après avoir assuré dans sa première déclaration qu’il avait tué son fils et jeté le corps dans un conteneur, on ne sait rien du sort du jeune homme. Antonio David Barroso, qui souffre d’un handicap sensoriel et ne peut se déplacer qu’en fauteuil roulant.

La mère et le fils ont été vus pour la dernière fois la veille dans un hôtel de Talavera de la Reine (Tolède) où ils ont passé la nuit, et sont partis avant sept heures du matin sans être vus par personne.

On ne sait pas ce qui s’est passé jusqu’à ce que la mère apparaisse quelques heures plus tard désorientée dans une station-service à Ségovie, situé au kilomètre 130 de l’A-1. Le père avait déjà signalé la disparition.

Macarena a été soignée par des agents de santé et a avoué à la Garde civile qu’elle avait tué son fils et jeté son corps dans un conteneur à Madrid, près du Centre commercial Xanadu, bien qu’aucun indice n’ait été trouvé sur ses allées et venues.

Share