La pole du GP du Portugal était avant la rencontre de Sebastian Vettel

Max Verstappen était confiant de décrocher la pole à Portimao, jusqu’à ce qu’il rencontre l’Aston Martin de Sebastian Vettel.

La qualification pour le Grand Prix du Portugal a provoqué un duel stratégique intéressant entre Mercedes et Red Bull. Les pneus moyens favorisaient Mercedes car Red Bull avait du mal à trouver une réponse sur le même composé, donc leurs espoirs reposaient beaucoup sur les tendres.

Au cours des premières courses de Q3, Verstappen a en fait établi un 1: 18.209, le temps le plus rapide de la session, mais le verrait marqué pour avoir enfreint les limites de la piste.

Mais alors que le Néerlandais commençait à atteindre ce temps légitimement avec son dernier tour, il a rencontré du trafic sous la forme de Vettel, ce qui a conduit à une diatribe jurée sur la radio de l’équipe avec Verstappen pensant que le quadruple champion du monde avait largement contribué à son 1: 18,7 qui restait. lui P3 sur la grille.

Et après son retour dans le paddock, les vues de Verstappen n’avaient pas changé du tout.

«Je pensais pouvoir refaire ce tour, alors je sors, j’étais à moins d’un dixième du tour», a-t-il expliqué.

«Puis dans le dernier secteur, j’ai perdu tout mon temps au tour avec une Aston Martin en tête, puis je suis également remorqué sur la ligne.

“Alors oui, désordonné, mais c’est ce que c’est.”

Max Verstappen

Découvrez toutes les dernières marchandises Max Verstappen via la boutique officielle de Formule 1

Après les essais de vendredi, Verstappen a critiqué le tarmac de Portimao et son tour d’adhérence, et la deuxième journée d’action ne lui a pas non plus apporté de satisfaction.

«Je n’ai pas profité d’un seul tour ce week-end, juste à cause de l’état de la piste», a-t-il déclaré.

«Le tracé est incroyable, mais l’adhérence que nous subissons, je ne pense pas que ce soit agréable. Je sais que c’est la même chose pour tout le monde, mais pour moi personnellement, ce n’est pas agréable de conduire.

«J’ai commencé les qualifications très lentement, je n’avais pas d’équilibre dans la voiture. Nous sommes lentement arrivés à un point où j’étais plus heureux, mais je compromettais fondamentalement une chose, puis je perdais un peu de performance dans l’autre chose. Ce n’était tout simplement pas sympa.

«Ensuite, j’ai eu mon petit moment dans le virage 4 lors de la première manche en Q3. À la fin, a montré que c’était le tour le plus rapide.

«Cela a juste montré que c’était une séance vraiment difficile d’obtenir n’importe quel type d’adhérence, parce que ce virage est plat et soudainement sorti du bleu, la voiture s’est cassée contre moi et j’ai couru un peu large.

Verstappen sera rejoint au deuxième rang par son coéquipier Red Bull Sergio Perez.

Et malgré une demi-seconde à la dérive du temps de Mercedes, Perez s’attend à une bataille «serrée» dans la course de dimanche.

“C’était très difficile là-bas, j’ai à peu près égalé mon temps en FP1 en Q3, donc comme d’habitude, c’est une piste très difficile pour l’échauffement, tout est question de pneus et de les amener à la bonne température”, a-t-il expliqué.

«Je n’étais pas très content de l’équilibre, j’ai beaucoup lutté, c’est un peu dommage que nous n’ayons pas pu nous qualifier un peu plus haut, mais je pense que nous sommes en bonne position pour la course, ça va être un bataille serrée si impatient d’y être.

«Ça va être très proche entre nous [and Mercedes], j’espère que nous pourrons tirer quelque chose de bien et les battre en course.

Suivez-nous sur Twitter @ Planet_F1, comme notre la page Facebook et rejoignez-nous sur Instagram!