La police enquête sur la bannière des fans de Crystal Palace critiquant les nouveaux propriétaires saoudiens de Newcastle et déclare que « les allégations d’abus racistes seront prises très au sérieux »

La police métropolitaine a confirmé qu’elle enquêtait sur une bannière dévoilée par les fans de Crystal Palace avant le match nul 1-1 du club contre Newcastle.

Samedi, dans le Holmesdale End à Selhurst Park, un groupe a tenté de mettre en évidence les problèmes des droits de l’homme en Arabie saoudite et a critiqué le test des propriétaires et des directeurs de la Premier League.

.

Les fans de Crystal Palace ont affiché cette bannière attaquant la décision de la Premier League d’approuver le rachat de Newcastle

La décision des fans intervient après que la Premier League a donné le feu vert à un consortium dirigé par le fonds souverain d’État d’Arabie saoudite (Public Investment Fund) pour prendre le contrôle de Newcastle au début du mois.

Un message du compte Twitter officiel de la police métropolitaine de Croydon disait : « Le samedi 23 octobre, la police a reçu un rapport faisant état d’une bannière offensante affichée par des fans de Crystal Palace.

«Les agents évaluent les informations et mènent des enquêtes. Toute allégation d’abus raciste sera prise très au sérieux. »

Le groupe de supporters du club londonien, Holmesdale Fanatics, a publié une déclaration peu de temps après le dévoilement de la bannière avant le début du match avec Newcastle.

« La prise de contrôle de Newcastle par les Saoudiens a, à juste titre, suscité une condamnation et une colère généralisées », peut-on lire.

Le match s'est terminé 1-1, le coup de pied au-dessus de Callum Wilson faisant gagner un point à Newcastle

.

Le match s’est terminé 1-1, le coup de pied au-dessus de Callum Wilson faisant gagner un point à Newcastle

« Donner le feu vert à cet accord à un moment où la Premier League fait la promotion du football féminin et des initiatives inclusives telles que les brassards arc-en-ciel, montre l’hypocrisie totale en jeu et démontre l’agenda sans âme de la ligue où les profits l’emportent sur tout. »

Sur la bannière « terrorisme, décapitation, atteintes aux droits civiques, meurtre, censure et persécution » ont été cochés sur un presse-papiers sous le titre « Test des propriétaires de la Premier League ». A côté se tenait un homme portant des vêtements de style arabe et tenant une épée avec du sang dessus.

Mais les Holmesdale Fanatics n’étaient pas le seul groupe de fans du Palace à protester contre la prise de contrôle de Newcastle pendant le match.

Proud and Palace, le groupe officiel de supporters lesbiens, gays, bisexuels et transgenres du club, a publié une vidéo sur son compte Twitter qui mettait en lumière le cas de Suhail al-Jameel, un homosexuel qui aurait été emprisonné en Arabie saoudite.

Une porte-parole du groupe a déclaré : « Nous voulons prendre le relais lancé par nos homologues des Spurs, le groupe LGBT Proud Lilywhites, en faisant connaître Suhail al-Jameel. »

Elle a ajouté: « Nous ne pensons pas que ces propriétaires aient leur place en Premier League et nous voulons continuer à sensibiliser. »

La Premier League a été approchée pour un commentaire.

Share