La police inspecte la voiture du principal suspect du crime de Déborah Fernández

20/10/2021

Le 21/10/2021 à 10h55 CEST

Elena Villanueva

La procédure se poursuit concernant la principale suspecte de la mort de Déborah Fernández, la jeune femme de Vigo retrouvée morte à O Rosal il y a 19 ans. La dernière de ces enquêtes avait le véhicule de son ex-partenaire en tant que protagoniste. Des experts spécialisés de la Police nationale ont effectué une inspection visuelle de la voiture le 30 septembre à la recherche de fissures et d’indices qui ont placé la jeune femme dans le tourisme la nuit de sa disparition, le 30 avril 2002.

Cette l’inspection a eu lieu dans le même parking où la voiture était, puisqu’il n’était pas possible de le retirer de l’endroit, la même procédure qui a été effectuée avec le coffre de congélation, lui appartenant également et qui a été enregistré il y a quelques mois.

Il faudra attendre les résultats de ces tests pour savoir s’il est possible de clore davantage l’affaire concernant cet homme, avec qui la jeune femme a eu une relation amoureuse. Les dernières preuves médico-légales attestent que sous les ongles de la jeune femme trouvé des fibres compatibles avec celles de deux couvertures également de ce principal suspectBien qu’il n’ait été convoqué par le tribunal ni en tant que personne enquêtée ni en tant que témoin, il était dans le collimateur de la police.

Pour les adultes, ce matin de nouveaux procès-verbaux ont lieu au Tribunal d’Instruction 2 de Tui. En plus de plusieurs policiers, il est mentionné, pour la première fois, le cousin de la jeune femme, la dernière personne qui a avoué l’avoir vue vivante.

« C’est une blague que la dernière personne qui l’a vue vivante est convoquée pour témoigner 19 ans plus tard. Elle a été en contact direct avec la police et avec cela nous voulons que beaucoup de choses soient enregistrées dans l’affaire judiciaire qui ne sont pas enregistrées par le police », souligne Rosa Fernández -Cervera, la sœur de Déborah.

Share