La première muscle car électrique de Dodge déjà datée : lancée en 2024 | Moteur

Dodge a présenté en avant-première ce qui sera le premier muscle car électrique de l’histoire. Il arrivera en 2024 et promet de proposer plus de 800 CV. Il vaudra la peine?

L’électrification des voitures est de plus en plus présente et il semble qu’elle atteindra aussi celles que l’on n’aurait jamais imaginées : les muscle cars américaines. Et c’est que Dodge a confirmé qu’ils se lanceront sur le marché pour première muscle car électrique Histoire. Quand? En 2024.

Si c’est vrai. S’il y a quelque chose qui définit ce type de voiture, c’est le moteur V8 habituel qu’ils montent, donc cela ressemble à une contradiction. En général, ce sont des voitures avec de gros moteurs, beaucoup de puissance et une propulsion arrière pour que vous puissiez vous ruiner en achetant des pneus – avec un sourire jusqu’aux oreilles, oui. Cependant, il y a des choses qui changent et il semble que les nouvelles tendances du secteur affecteront également ce type de véhicule.

Pendant Journée Stellantis EVDodge en a profité pour faire cette annonce, dans laquelle ils ont indiqué qu’ils passeraient de voitures de légende comme la Charger ou la Challenger à d’autres à propulsion électrique. Mais cela veut-il dire qu’ils vont se consacrer à faire de l’électricité sans plus ? Oui et non. Comme la marque le mentionne dans la vidéo, ils précisent : « Nous ne construirons pas de voitures électriques. Nous construirons des muscle cars américaines”. Au-delà des ornements qu’ils y mettent, il est clair que la propulsion électrique sera là, mais l’idée n’est pas de faire de l’électrique classique, mais d’essayer de conserver l’ADN caractéristique de ces voitures de sport américaines.

Cette idée de faire appel à la tradition des modèles classiques de la marque se ressent dans le peu que l’on a pu voir dans le teaser d’une de ces muscle cars du futur, dans laquelle apparaît un « nouveau » logo. Et je joins ce mot parce que ce n’est vraiment pas le cas, mais c’est une sorte de réinterprétation de ce que l’on pouvait voir dans des voitures comme la Dodge Charger des années 60. Là encore, à l’image d’Opel avec sa Manta électrique, il s’appuie sur des éléments historiques de la firme pour franchir une nouvelle étape.

Concernant ce nouveau modèle il n’y a pas encore trop de détails, mais on sait qu’il sera construit sur le STLA Grande plateforme, qui permet de monter une batterie jusqu’à 800 km et des configurations de deux ou quatre roues motrices. De plus, Dodge promet une puissance qui se situerait autour du 897 ch.

Sur le papier, la chose promet, mais il faudra encore plus de détails et son esthétique sera dévoilée plus tard. Dans la vidéo de la marque, son PDG Tim Kuniskis Il montrait une petite zone de l’avant et les images incluses montrent la silhouette de zones telles que la calandre avant, qui pourrait avoir une touche rétro. De plus, il est clair que l’apparence sera musclée, comme on peut s’y attendre.

Pour autant, il faudra attendre la présentation du prototype et l’arrivée du modèle définitif en 2023, comme le modèle 2024. Désormais, une question reste en suspens : les muscle cars conserveront-elles leur essence avec la propulsion électrique ?

Cet article a été publié dans Top Gear par Diego Gutiérrez.

Share