La proposition soutenue par Soros pour remplacer les forces de police de Minneapolis approuvée pour le scrutin de novembre .

Vendredi, le conseil municipal de Minneapolis a voté 12-1 pour pousser une pétition pour remplacer les forces de police de Minneapolis par un département de la sécurité publique sur le scrutin de novembre.

La proposition demande aux électeurs s’ils souhaitent approuver un plan visant à remplacer le service de police par un nouveau service de sécurité publique axé sur une « approche globale de sécurité publique » qui inclurait des agents de police « si nécessaire pour s’acquitter des responsabilités du service ».

Un nouveau comité politique se faisant appeler Yes 4 Minneapolis a rassemblé 20 000 signatures de pétition pour placer une question sur le bulletin de vote pour amender la charte de la ville. En février, The Reformer a rapporté que le groupe était alimenté par un seul don de 500 000 $ du Open Society Policy Center du milliardaire activiste progressiste George Soros, citant des documents de financement de la campagne.

Le plan éliminerait le nombre minimum de policiers de la charte et retirerait le «pouvoir total» du maire sur le département.

L’avancement du plan fait suite à une ordonnance du tribunal de juin demandant à la ville de 435 000 personnes d’embaucher plus de policiers car elle viole actuellement sa charte en sous-effectif de la police après que de nombreuses personnes ont démissionné ou réclamé un handicap après la mort de George Floyd en garde à vue.

Le mandat de mandamus du juge du district du comté de Hennepin, Jamie Anderson, a ordonné au conseil municipal de Minneapolis et au maire Jacob Frey de « prendre immédiatement toutes les mesures nécessaires pour s’assurer qu’ils financent une force de police » d’au moins 730 agents assermentés, ou plus si requis par le recensement de 2020 à paraître plus tard cette année, d’ici le 30 juin 2022.

Le bref de mandamus intervient un an après que le conseil municipal de Minneapolis a adopté à l’unanimité une résolution visant à dissoudre les forces de police et à créer un nouveau modèle de sécurité publique en réponse à la mort de George Floyd en garde à vue.

Pendant ce temps, les crimes violents ont augmenté dans la ville. Les détournements de voiture ont augmenté de 537% depuis le début de l’année en novembre 2020. Plus de 550 personnes ont été blessées par balle en 2020, dépassant une augmentation de 100% par rapport à 2019, a rapporté la Minnesota Public Radio, tandis que les gens ont tiré plus de 24 000 balles à Minneapolis en 2020.

Selon les données de la ville, il y a eu 82 homicides en 2020, la troisième pire année de l’histoire de la ville. Le Star Tribune a rapporté que 97 homicides avaient été enregistrés en 1995, la pire année jamais enregistrée lorsque la ville a reçu le surnom de « Murderapolis », suivi de 83 homicides en 1996. En 2019, il y a eu 48 homicides.

Share