La reprise du marché du travail rapide mais partielle et épuisante, déclare Mahesh Vyas, directeur général et PDG de CMIE

marché du travail, reprise partielle, Mahesh Vyas, MD & CEO du CMIE, participation au marché du travail, taux, taux de chômage, 10 000 EVEn août 2021, le LPR à 40,5% était inférieur de 2,1 points de pourcentage à celui de 2019-20.

Le marché du travail a enregistré une reprise rapide après le verrouillage draconien d’avril 2020, mais la reprise a été partielle et épuisante, a écrit Mahesh Vyas, directeur général et PDG du Center for Monitoring Indian Economy (CMIE), dans un article récent. Même si le taux de chômage s’est rétabli – il était de 7,6% en 2019-2020 et en juillet-août 2021, il était en moyenne de 7,6%, contre 23,5% en avril 2020 – il s’est peut-être stabilisé à un taux élevé de 7 à 8%, Vyas c’est noté.

« La reprise semble épuisée car les améliorations progressives ont considérablement diminué. Au cours des 12 derniers mois depuis septembre 2020, l’augmentation cumulative nette de l’emploi n’a été que de 44 483. C’est négligeable à peine 0,04 million sur une base de plus de 400 millions d’emplois. Il y a eu plusieurs augmentations importantes d’un mois à l’autre. Mais, ceux-ci sont perdus dans les mois suivants », a écrit Vyas.

Il a déclaré que la nature partielle de la reprise est visible dans les deux autres ratios importants des marchés du travail, le taux de participation au marché du travail (TPL) et le taux d’emploi. « En août 2021, le LPR à 40,5% était inférieur de 2,1 points de pourcentage à celui de 2019-2020. Le taux d’emploi était inférieur de 2,2 points de pourcentage.

« Ces deux ratios sont plus importants que le taux de chômage. Ils avaient chuté de façon spectaculaire lors de l’imposition du verrouillage et se sont rapidement rétablis, mais leur récupération est restée partielle 17 mois après le premier verrouillage. »

Vyas a déclaré que la reprise était également discriminatoire à l’égard des salariés et des entrepreneurs. Les pertes d’emplois se sont concentrées chez les salariés. L’emploi en août 2021 était inférieur de 5,7 millions à celui de 2019-2020. Il s’agit d’une perte de 8,8 millions d’emplois salariés et de 2 millions de pertes d’emploi au profit des entrepreneurs. Ces pertes ont été partiellement compensées par une augmentation de 4,7 millions d’emplois dans l’agriculture et de 0,7 million d’emplois en tant que travailleurs journaliers et petits commerçants.

« La reprise du marché du travail est… fortement biaisée en faveur des marchés ruraux. Sur les 5,7 millions d’emplois perdus entre 2019-2020 et août 2021, 3,7 millions ont été perdus en Inde urbaine. L’Inde urbaine représente 32% de tous les emplois mais elle a subi 65% des pertes d’emplois suite à la pandémie de Covid-19 », a-t-il noté.

Share