La résurgence de Ricciardo est une « mauvaise nouvelle » pour Ferrari

Charles Leclerc dit que c’est une « mauvaise nouvelle » pour Ferrari si sa victoire au GP d’Italie est un signe que Daniel Ricciardo a redécouvert son mojo.

Rebondissant après un début de carrière décevant dans sa carrière McLaren, Ricciardo a décroché sa première place sur la grille de première ligne avec sa nouvelle équipe à Monza, commençant P2 aux côtés de Max Verstappen.

L’Australien a juré d’attaquer et c’est exactement ce qu’il a fait, traînant Verstappen dans le premier virage pour prendre la tête et finalement remporter la victoire.

C’était le premier P1 de Ricciardo depuis 2018, le joueur de 32 ans affirmant en plaisantant qu’il « avait été un SOB de sacs de sable toute l’année ».

Mais si cela s’avère être le cas, non pas à cause des sacs de sable mais parce qu’il est enfin à l’aise dans la McLaren, Leclerc craint que Ferrari ne traverse une période difficile.

« Des jours comme celui-ci montrent qu’ils y sont vraiment », a déclaré Leclerc à Sky Sports F1.

« Je suis très heureux pour Daniel, c’est formidable de le voir jouer comme il l’aurait fait l’an dernier. C’est un pilote incroyable et c’est formidable de le revoir à 100%.

« C’est vrai qu’il a connu une mauvaise première partie de saison. Même pour nous, c’était difficile de le voir lutter comme ça par rapport à Lando. Et enfin le voir jouer comme le Daniel des dernières années comme il l’a fait, ça fait plaisir à voir.

«Mais pour nous, c’est une mauvaise nouvelle s’il continue à jouer comme ça. Cela nous pousse à essayer d’être parfaits chaque week-end et c’est exactement ce que nous essaierons de faire au cours des prochains week-ends. »

Jusqu’à Monza, Ferrari s’est principalement battu contre une seule McLaren, Lando Norris, maintenant ils en ont deux à affronter.

Montrez votre soutien à Charles Leclerc avec sa collection officielle de marchandises sur le magasin de Formule 1

Le résultat de dimanche à Monza signifie que Ferrari a désormais 13,5 points de retard sur McLaren dans la course à la troisième place du championnat des constructeurs.

Ferrari a réussi un double gain de points lors de sa course à domicile, mais il s’agissait d’une P4 pour Leclerc et d’une sixième place pour son coéquipier Carlos Sainz.

Leclerc admet que la Scuderia n’avait tout simplement pas le rythme pour se battre pour une place parmi les trois premiers.

« C’était une honte », a-t-il déclaré.

« Le rythme était là, mais la seule chose est que nous étions très vulnérables dans le dernier secteur et dans la première ligne droite, ce qui a rendu très facile les dépassements pour les autres.

« J’ai fait beaucoup de temps au tour dans le deuxième secteur, mais le fait est qu’ils récupéraient plus de temps au tour dans le dernier secteur et le premier secteur. C’est ainsi que nous avons été dépassés.

« C’est dommage mais au final, j’ai absolument tout donné. »

Verdict de la planète F1

Share