La Russie bloque l’entrée des diplomates de l’UE dans le pays dans la dernière bataille politique tit-for-tat | Monde | Nouvelles

Vendredi, la Russie a annoncé que huit responsables de l’Union européenne se verraient refuser l’accès au pays en réponse aux sanctions imposées par le bloc. Le mois dernier, l’UE a imposé une série de sanctions à quatre des hauts responsables russes pour l’emprisonnement d’Alexei Navalny, un critique renommé du président russe Vladimir Poutine, et les mesures policières qui ont été prises lors d’une manifestation en faveur de M. Navalny.

Dans un communiqué, le ministère russe des Affaires étrangères a déclaré: «L’Union européenne poursuit sa politique de mesures restrictives illégitimes unilatérales visant les citoyens et les organisations russes.

“De telles actions de l’Union européenne ne laissent aucun doute sur le fait que leur véritable objectif est de freiner à tout prix le développement de notre pays.”

Parmi les fonctionnaires exclus figurent David Sassoli, président du Parlement européen, et Vera Jourova, vice-présidente de la Commission européenne pour les valeurs et la transparence.

La Russie a été la cible de multiples sanctions ces dernières semaines après que les États-Unis ont imposé des restrictions à des dizaines d’entités et de responsables russes en réponse à des cyber-attaques.

Le 15 avril, les États-Unis ont expulsé 10 diplomates russes dans le cadre d’un décret signé par le président Joe Biden.

La réaction de la Russie à l’expulsion a été une réponse tit-pour-tat – annonçant l’expulsion de dix diplomates américains dès le lendemain.

L’UE a critiqué les dernières actions de Moscou et a promis qu’elle «se réserve le droit» de prendre des «mesures appropriées» en réponse.

Dans une déclaration conjointe des chefs du conseil, de la commission et du parlement de l’UE, le bloc a déclaré que la dernière action de la Russie «est inacceptable, manque de toute justification légale et est totalement dénuée de fondement.

LIRE LA SUITE: Poutine au visage rouge comme de dangereux dysfonctionnements de missiles russes après le lancement

Le président n’a fait aucune mention de Navalny lors du discours national.

Poutine a également promis que «la Russie trouvera toujours un moyen de défendre sa position».