in

La Russie et la Chine en tête des équipes féminines, en attendant les États-Unis

25/07/2021 à 7h27 CEST

.

La Russie et la Chine sont en tête du classement par équipe de gymnastique féminine dans le Jeux de Tokyo à la fin de deux des cinq subdivisions, en attendant que faire dans le prochain Les États-Unis, l’équipe qui défend le titre et qui compte dans ses rangs avec Simone Biles.

Les huit meilleures équipes à la fin des cinq subdivisions se qualifieront pour la finale mardi.

Les Russes ont ajouté 171 629 points, plus élevé que le reste dans tous les appareils, à l’exception de la barre, qui était pour la Chine.

Les gymnastes chinois semblent prêts à amender leur départ du podium aux Coupes du monde 2019, dans lequel ils étaient quatrièmes derrière les Italiens. Aujourd’hui, dans un tour de qualification dont les notes ne seront pas prises en compte en finale, ils ont dépassé les transalpinas (166.863 par 166.330) et les Britanniques se sont glissés entre eux (163 396).

Le Japon est à la cinquième place avec 162.662.Au classement individuel, qui décidera des 24 finalistes du concours complet, trois russes donnent le ton: Angelina Melnikova, médaillée de bronze lors de la dernière Coupe du monde, première mars (57 132), suivie de Vladislava Urazova (57 099) et Viktoriia Listunova (56 932), bien que seulement deux par pays puissent disputer la finale.

Le vice-champion du monde chinois Tan Xijing leur succède avec 56 432 points.

Les Italiens avaient Alice D’Amato (54 199) comme meilleur atout, tandis qu’au Japon, Mai Murakami, vice-champion du monde en 2018, continue d’être le plus solvable (53 965), malgré quelques grossières erreurs.

Toto Wolff : Osciller entre manie et désespoir en F1

Liste de Pokémon Unite : tous les personnages, rôles et prix Pokémon jouables