La Russie lance un avertissement à l’OTAN au sujet de l’Ukraine – « Marche extrêmement dangereuse ! » | Monde | Nouvelles

États-Unis : un expert sur les projets d’augmentation du soutien militaire de l’Ukraine

S’adressant aux médias jeudi, le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Andrei Rudenko, a déclaré : « L’adhésion de l’Ukraine à l’OTAN serait une étape extrêmement dangereuse. « L’avertissement intervient après que le président ukrainien Volodymyr Zelenskyy a demandé à l’OTAN d’accélérer sa demande d’adhésion sur Twitter.

M. Zelenskyy a écrit : « Les dirigeants de l’OTAN ont confirmé que l’Ukraine deviendra membre de l’Alliance et que le MAP fait partie intégrante du processus d’adhésion.

« Si nous parlons de l’OTAN et du MAP, j’aimerais vraiment obtenir de Biden les détails – oui ou non … Nous devons obtenir des dates claires et la probabilité que cela se produise pour l’Ukraine. »

L’opposition russe à l’adhésion a vu le secrétaire américain à la Défense, Lloyd Austin intervenir en déclarant : « L’Ukraine… a le droit de décider de sa propre politique étrangère future, et nous espérons qu’elle pourra le faire sans aucune ingérence extérieure… Pas de pays A un « veto » sur les aspirations de l’Ukraine à l’OTAN ».

Les relations entre la Russie et l’OTAN sont au plus bas depuis que huit diplomates russes ont été expulsés de leur mission au siège de l’alliance à Bruxelles à la suite d’accusations d’espionnage.

LIRE LA SUITE:
La Russie suspend sa mission auprès de l’OTAN « en réponse » aux actions du bloc

La Russie a mis en garde l’OTAN contre le fait d’autoriser l’Ukraine à rejoindre l’alliance (Image: .)

Ukraine

Volodymyr Zelenskyy a demandé à l’OTAN d’accélérer sa demande d’adhésion (Image : .)

La Russie a répondu en confirmant qu’elle suspendrait sa mission auprès de l’OTAN et en ordonnant la fermeture du bureau de l’OTAN à Moscou.

Le ministre des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a déclaré à propos de cette décision : « Nous n’avons pas les conditions pour une activité diplomatique même de base en raison de mesures intentionnelles de l’OTAN… Si les responsables de l’OTAN devaient contacter Moscou, ils pourraient le faire via l’ambassadeur de Russie en Belgique.

La porte-parole de l’OTAN, Oana Lungescu, a déclaré : « Nous regrettons ces mesures… La politique de l’OTAN envers la Russie reste cohérente. Nous avons renforcé notre dissuasion et notre défense en réponse aux actions agressives de la Russie, tout en restant ouverts au dialogue, notamment par le biais du Conseil OTAN-Russie. »

Ajoutant aux inquiétudes russes concernant l’élargissement du président de l’OTAN en Biélorussie, Alexandre Loukachenko a déclaré : « Il est clair que nous devons réagir à cela … Nous avons convenu que nous devons prendre des mesures en réponse », à la suite d’une réunion avec le président russe. Vladimir Poutine.

Lvrov

Sergueï Lavrov a suspendu les relations diplomatiques entre l’OTAN et la Russie (Image : .)

Alors que les puissances mondiales individuelles étendent désormais leur portée militaire vers la région indo-pacifique alors que la Chine est étiquetée comme la « nouvelle menace », l’idée que l’OTAN continue de jouer son rôle a souvent été remise en question.

L’alliance a été mise en place pour contrer la menace croissante de l’Union soviétique et du Pacte de Varsovie pendant la guerre froide.

Alors que la diplomatie se renforçait entre les deux parties après l’effondrement du bloc soviétique et que la Russie émergeait, beaucoup se demandaient si l’OTAN était toujours justifiée en tant qu’entité militaire.

Une division supplémentaire a été provoquée au sein du bloc lorsque l’ancien président américain, Donald Trump, a fait part de ses inquiétudes quant au fait que les États membres ne payaient pas leur juste part financièrement, avec un montant suggéré de 2% du PIB des membres respectifs au minimum, n’étant tout simplement pas atteint par certains des membres. .

A NE PAS MANQUER :
Macon a étiqueté une GRENOUILLE par l’ancien président [OPINION]
La stratégie des États-Unis à Taiwan en péril alors que la peur d’une invasion de la Chine explose [ANALYSIS]
L’effondrement de l’industrie allemande alors que les prix montent au plus haut de 47 ANS [REPORT[

Trump

Donald Trump felt NATO members were not paying enough cash (Image: .)

However, with the international security threat appearing to move further east, the inclusion of Ukraine into the NATO family may be a ploy to once again spark the necessity of NATO, leaving Russia no choice but to act on the matter.

The Russian annexing of Crimea was largely disapproved by the NATO community.

Therefore, with NATO now seeking a strategic ally in Ukraine, tension could mount should Russia exert any further pressure on Kyiv, as by NATO standards, members are duty-bound to protect each other.

With Turkey already a major NATO ally lying to the south of the Black Sea, which enjoys the main entry and exit point to the body of water, as well as potentially having Ukraine to the north of the sea, means that Russia’s advantageous position in the region is placed into a chokepoint, raising tension further.

Black Sea

Russia have a formidable presence in the Black Sea (Image: .)

Last but not least, US Defence Secretary Austin’s visit to Georgia also adds fuel to the fire, especially as Moscow still occupies around one-fifth of the nation.

Speaking of the threat Russia feels, Bradley Bowman, a defence expert with the Foundation for Defense of Democracies, called the stops by Mr Austin in Georgia and Ukraine: “An important and positive signal.”

He concluded: “They’re important partners, and they’re partners that are literally, not metaphorically, literally on the front line against Russian aggression and invasion and continued occupation.”

Share