La société de biotechnologie de Seattle, Impel NeuroPharma, dépose une introduction en bourse de 75 millions de dollars

Adrian Adams, PDG d’Impel. (Photo d’Impel)

La société de biotechnologie Impel NeuroPharma, basée à Seattle, est sur le point d’entrer en bourse. La société, qui développe des médicaments pour les troubles du système nerveux central tels que les migraines et la maladie de Parkinson, a soumis des documents vendredi pour une introduction en bourse de 75 millions de dollars.

Fondée en 2008, Impel est une société pharmaceutique de pré-revenus de stade avancé connue pour sa plate-forme de distribution olfactive de précision (POD), qui envoie des médicaments dans la cavité nasale dans le but de pénétrer la barrière hémato-encéphalique et de cibler l’organe plus directement que est possible avec des pilules ou des drogues injectables. Son candidat principal, un médicament qui traite les migraines appelé TRUDHESA, passe par le processus de demande de nouveau médicament de la FDA.

À ce jour, la société a levé 140 millions de dollars auprès de bailleurs de fonds tels que KKR, Norwest Venture Partners, 5AM Ventures, Vivo Capital et VenBio Partners. Impel a été cofondé par John Hoekman, qui a développé le système POD pour la première fois lors de ses études supérieures à l’Université de Washington. La société est dirigée par Adrian Adams, un vétérinaire en biotechnologie qui a succédé à Jon Congleton l’année dernière.

Impel prévoit de négocier sous le symbole IMPL sur le Nasdaq. Ce serait la première entreprise de l’État de Washington à entrer en bourse en 2021 via une introduction en bourse traditionnelle.