La société Pokémon se lance dans la lutte de sumo

Image : The Pokémon Company / Association japonaise de sumo

Nous disons depuis des années que la lutte sumo est fondamentalement la même que Pokémon, sauf avec plus de consentement et moins d’attraper votre ennemi vaincu dans une balle. Maintenant, enfin, les deux ne font plus qu’un, puisque The Pokémon Company devient un sponsor officiel de la lutte sumo, en partenariat avec le Nihon Sumo Kyokai (H/T Kotaku pour la traduction).

Dans le cadre de cette collaboration, The Pokémon Company parraine plusieurs bannières kensho, qui défilent autour du ring de sumo avant un match. Les bannières mettront en vedette des Pokémon bien connus, de Pikachu à Makuhita, dont le design est basé sur des lutteurs de sumo. Il y aura 200 bannières différentes au total.

Certaines des bannières kenshoCertaines des bannières kensho (Image : The Pokémon Company / Japan Sumo Association)

Dans un explicatif de John Gunning pour Japan Times, ils disent que les bannières kensho sont des représentations des prix en argent misés sur les matchs par des sponsors corporatifs, et que chacune coûte 62 000 (545 $ ou 400 £) à acheter. Environ 90 % de cette somme revient au vainqueur, la moitié étant reçue immédiatement après le combat et l’autre moitié allant directement dans un fonds de retraite.

Les bannières Pokémon kensho apparaîtront dans les tournois en novembre, et en janvier, les lutteurs de sumo arboreront également des kesho-mawashi sur le thème de Pokémon, les tabliers de cérémonie portés lors de la cérémonie d’entrée sur le ring.

Share