La start-up de cybersécurité de Seattle ExtraHop sera rachetée par des sociétés de capital-investissement pour un accord de 900 millions de dollars

De gauche à droite : ExtraHop CTO et co-fondateur Jesse Rothstein ; PDG Arif Kareem; Chef de la clientèle et co-fondateur Raja Mukerji. (Photo ExtraHop)

Les sociétés de capital-investissement Bain Capital et Crosspoint Capital vont acquérir la startup de cybersécurité ExtraHop pour 900 millions de dollars. Il s’agit de l’une des plus importantes acquisitions d’une startup technologique de la région de Seattle à ce jour, et intervient dans un contexte de préoccupations croissantes en matière de cybersécurité dans tous les secteurs.

ExtraHop utilise l’apprentissage automatique pour aider les entreprises à prévenir, détecter et éliminer les menaces sur leurs réseaux, opérant dans un secteur en pleine croissance de la cybersécurité appelé « détection et réponse du réseau ». Il compte environ 1 000 clients, dont Home Depot, Concur, Seattle Children’s, Ulta Beauty et d’autres. La société de 14 ans – qui a fait allusion à une introduction en bourse dans le passé – a atteint 100 millions de dollars de revenus récurrents annuels au premier trimestre et s’attend à ce que cette mesure augmente de 40 % cette année.

La cybersécurité a été à l’honneur au cours de la dernière année et en particulier au cours des derniers mois avec de grandes attaques affectant diverses entités, notamment l’industrie de la viande, les géants de la technologie, les agences fédérales et un important gazoduc. La pandémie a également fourni de nouvelles opportunités de piratage alors que les entreprises se sont déplacées en ligne et que les cybercriminels ont profité des distractions sanitaires et économiques.

« Les organisations sont aujourd’hui confrontées à un éventail de cyberattaques incroyablement sophistiquées avec des motivations diverses qui vont du vol de données personnelles et commerciales sensibles aux profits illicites », a déclaré le PDG Arif Kareem dans un communiqué. « Les attaquants ont longtemps eu l’avantage, et nous avons pour mission de changer cela. »

Kareem a déclaré que l’accord, qui devrait être conclu cet été, accélérera la croissance et aidera les clients à « défendre leurs opérations même contre les menaces les plus avancées ».

Kareem et les co-fondateurs de la société, Jesse Rothstein et Raja Mukerji, resteront dans leurs rôles de direction respectifs. ExtraHop emploie plus de 500 personnes ; ils resteront également dans l’entreprise. ExtraHop continuera à opérer sous sa propre marque.

Mukerji et Rothstein restent des investisseurs minoritaires dans la société. Les cofondateurs étaient tous deux architectes seniors chez le géant des réseaux et de la sécurité de Seattle F5 Networks avant de lancer ExtraHop en 2007. La société a commencé en tant que fournisseur d’analyse des opérations informatiques et a ensuite ajouté des capacités de cybersécurité pour les environnements sur site et cloud. Kareem a rejoint ExtraHop en 2016 après avoir travaillé chez Tektronix et Fluke Networks.

« Nous pensons que la détection et la réponse du réseau sont le prochain segment majeur de la cybersécurité et qu’ExtraHop possède la meilleure technologie d’entreprise dans l’espace », a déclaré David Humphrey, directeur général de Bain Capital Private Equity, dans un communiqué.

ExtraHop avait levé 61,6 millions de dollars à ce jour et sa dernière injection de fonds était un cycle de 41 millions de dollars de série C dirigé par Technology Crossover Ventures, qui a ensuite abandonné son investissement. Les autres investisseurs incluent Madrona Venture Group, qui a codirigé un tour de table en 2007 et a dirigé le tour de série A en 2009 ; Meritech Capital Partners; le co-fondateur d’Isilon, Sujal Patel ; et d’autres. Marc Andreessen et Ben Horowitz d’Andreessen Horowitz ont investi en 2009 en tant qu’anges.

Le directeur général de Madrona, Matt McIlwain, a déclaré que l’acquisition était un « fort retour » pour la société de capital-risque de Seattle. Il a rencontré Mukerji et Rothstein pour la première fois lors d’un événement en 2007, et a félicité les co-fondateurs pour avoir adopté une approche à long terme pour créer une entreprise.

« Ils avaient une vision claire des besoins des entreprises en termes de performances et de fiabilité de leurs applications critiques », a déclaré McIlwain, membre du conseil d’administration d’ExtraHop. « Au fil du temps, ils ont découvert que leurs capacités pouvaient également résoudre les problèmes de sécurité des entreprises, ce qui est devenu le cœur de leur activité. »

ExtraHop est classé n ° 15 sur la liste . 200 des meilleures startups du nord-ouest du Pacifique. Il a procédé à un nombre non divulgué de licenciements en avril 2020.

Bain a utilisé son fonds phare de 11,8 milliards de dollars pour acquérir ExtraHop ; Crosspoint a investi dans son fonds de 1,3 milliard de dollars axé sur les secteurs de la cybersécurité, de la confidentialité et des logiciels d’infrastructure.

Share