in

L’actrice mexicaine Melissa Barrera jouera dans la série “Breathe” pour Netflix – Las Noticias de Chihuahua – Entrelíneas

L’actrice mexicaine Melissa Barrera, l’une des figures latines les plus présentes à Hollywood, sera à l’affiche de la série Breathe produite par Netflix.

Sur son compte Twitter, l’actrice a déclaré qu’elle était très enthousiasmée par le nouveau projet. L’histoire tournera autour d’une avocate new-yorkaise qui entreprend une lutte désespérée pour survivre après que son avion s’est écrasé dans une région reculée du Canada.

Martin Gero, le créateur de la série Blindspot (2015-2020), réalisera Breathe.

Barrera s’est fait connaître dans l’industrie américaine avec la série Vida (2018-2020), un projet latino qui a reçu de nombreux éloges pour sa représentation respectueuse de la communauté LGBTQ+.

Le 10 juin, il créera la comédie musicale In the Heights, qui devrait être sa dernière confirmation à Hollywood. Le film est inspiré de la pièce de Broadway de Lin-Manuel Miranda et Quiara Alegría Hudes.

Melissa Barrera sera accompagnée dans cette comédie musicale par Anthony Ramos, Corey Hawkins, Jimmy Smits et Dascha Polanco, entre autres.

De plus, le Mexicain fera partie du nouvel opus de Scream, l’une des sagas d’horreur les plus réussies qui, depuis la première de son premier film en 1996, a donné une nouvelle vie au sous-genre du “slasher” sous la direction de Wes Craven.

Neve Campbell, Courteney Cox et David Arquette, qui étaient les trois protagonistes originaux de Scream, partageront cette fois des scènes avec des signatures telles que celles de Melissa Barrera ou celle de la également latine Jenna Ortega.

Barrera a commencé sa carrière au Mexique après avoir participé à l’émission de téléréalité musicale La Academia, où elle s’est démarquée par sa performance vocale.

Mozilla redessine le navigateur Firefox, introduit des onglets flottants plus grands et un menu Paramètres plus propre

Inscription Udyam : qu’est-ce que le nouveau portail du gouvernement Modi, pourquoi les MPME doivent-elles s’inscrire, qu’en est-il des unités existantes ?